L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

ToucheLibre

Les actions fondamentales du bricoleur ou de l’artisan

Je voudrais vous faire part d’une réflexion personnelle qui me trottine dans la tête.

J’ai l’impression que quelque soit la discipline, menuiserie, charpente, maçonnerie, mécanique, plomberie, électricité, carrelage et toutes sortes de bricolage, il y a un certain nombre d’actions fondamentales que l’on retrouve partout. Des actions qui trouvent une adaptation par discipline et son lot d’outils associés.

Voici la liste d’actions fondamentales que je vois :

  • Organiser le travail
  • Mesurer
  • Calculer
  • Noter des informations
  • Tracer sur les matériaux
  • Couper
  • Percer
  • Assembler
  • Faire la finition
  • Ranger

Qu’en dites vous ? Voyez‑vous d’autres actions.

etiennedesthuilliers
( Modifié )

bonjour
premierement je commence à m'instruire sur le métier je lis je potasse, je regarde, j essaie de comprendre
j' essaie de trouver un maitre pour me montrer la voie
j apprend a me servir des outils de base
j essaie de comprendre les matériaux avant de les utiliser
finalement
j apprend, je commence par des choses simples , et petit a petit je monte les echelons et ce n est pas parce que l on a vu trois videos, acheté des outils que l' on ne sait pas utiliser que l on est capable de faire un ouvrage
nos metiers sont intéressants mais obligent un grand apprentissage et beaucoup d'instruction
bien amicalement l ancien

sylvainlefrancomtois

+1

Oak

Et sur la voie de cette apprentissage, tu ajouteras chaque jour une action fondamentale qui fera de toi un meilleur menuisier.

Et fut réinventée l'expérience 😋

(Désolé pour le côté Yoda 🐲)

DewhitYoussef

Si tu souhaites conceptualiser le principe de création et de fabrication, la méthode triz est pour toi 🙃

Artisan
( Modifié )

puff et personne ne pence ou a oublier l'essentiel ...😂
et même de deux , huile essentiel ? ....

Olivier Vernhettes
( Modifié )

De coude 💪

Artisan

et lever le coude 😉

Artisan

rencontrer
relever
dessiner
proposer
deviser
être engager
tracer
commander "la camelote" pas une armée
débiter
corroyer
ETABLIR
TRACER
ETABLIR LES USINAGE
usiner ,poncer ,monter ,démonter, vernir ou autre huile miraculeuse
livré
et par bonheur
recevoir la satisfaction
du demandeur

MoFran
( Modifié )

se gratter la tête en se demandant bien pourquoi on est partit sur un chantier comme ca > d'ou l'intérêt de se spiécialiser afin de réduire ce temps perdu

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

10 réponses

2
racmterrof
( Modifié )

-Avant tout, il y a un BESOIN.
-Il faut le comprendre.
-S'assurer qu'on l'a compris.
Ici nous parlons Menuiserie. Prenons un exemple: Un Client demande un comptoir pour séparer une pièce (libre à lui) . Il faut comprendre ce qu'il veut vraiment. Ce qu'il veut en faire.

  • Définir le lieu,le volume avec lui. (Si c'est avec eux c'est mieux.)
  • Poser un maximum de questions. -Traduire les réponses au fur et à mesure.
    -Vient la partie conseil, et aide à la décision.
    Un meuble de rangement en dessous? Qu'y range-t-on? Une galerie au dessus? Un point d'eau?......
    Doit-il trancher dans la pièce ,se fondre dans son espace, comment fonctionnera la pièce avec ce nouvel arrivant? Prendre des photos.
    ........
    C'est pendant ce premier entretien que l'Artisan "accroche" l'attention du client.
    Il s'agit là du premier travail.
    Maintenant il faut faire un plan, une ou plusieurs perspectives.
    Dessiner dans plusieurs agencements ce qu'il y aura sur ce comptoir, dans le meubles en ayant toujours à l'esprit l'ergonomie, la fonctionnalité du lieu.
    Tout cela c'est du temps, de l'expérience, du savoir faire, donc ça a un coût non négligeable.
    Si le client veut du standard, Kea et Rama font des prix en ce moment et la pose est gratuite....
    L'artisan ne songe pas une seconde se comparer a ces personnages, que ce soit en esthetique, en qualite .en Parole....
    Une fois le cahier des charges rédigé par le menu accompagné de ses plans et perspectives le tout chiffré est accepté par le client.
    On passe à la programmation: l'Artisan ne fera peut-être pas tout tout seul, il va peut-être, être amené à sous traiter une partie du chantier. D'où une programmation
    ......
    .....
    Enfin il peut commander sa quincaillerie.
    Il va faire son débit (bois qu'il a depuis un moment)
    Laisser son débit quelques temps dans l'atelier le temps nécessaire à son acclimatation.
    Maintenant il peut faire comme dit dans les autres commentaires.
    Il n'oubliera pas de solliciter la visite de son client pour voire l'avancement et régler si nécessaire quelques détails
    .
    Le statut d'Artisan est à ce prix.
Mis à jour
Artisan
( Modifié )
Je suis d'accord

bien que tu à oublier un truc essentiel Marc

racmterrof

sebastien coeffier oui j'en ai certainement oublier. A quoi penses-tu?

Artisan
( Modifié )

le cœur a l'ouvrage ,l'amours du métier,de l'émotion ..........
le sourire de la cliente , vaux bien plus que n'importe quel autre règlement
l'énorme chance de nos métier du bois est d'apporter du plaisir ...

Artisan
( Modifié )

tous sa fait parti d la caisse à outil
se luis qui veux se faire du fric , ben se n'est pas le bon métier n'y la bonne filière

ToucheLibre
Je suis d'accord

Oui, tu décris la méthodologie globale.

Ara
( Modifié )

Et puis, et puis, si possible, essayer de trouver le besoin implicite...

Le client a exprimé un besoin (mettre un comptoir pour séparer une pièce, qui était donc un besoin fonctionnel), mais il n'a pas vraiment dit pourquoi. Pour séparer la pièce n'est pas une fin en soi.

Veut-il un comptoir parce qu'il en a marre d'avoir des clients qui passent derrière son dos et qu'il veut les forcer à faire le tour ? Veut-il avoir de la place pour planquer son registre ou son écran, mettre de la distance avec ses patients ? Veut-il un comptoir parce qu'il en a vu un chez un concurrent et qu'il trouve que ça fait classe ?

Si tu arrives à comprendre le besoin implicite, tu gagneras beaucoup de temps à ne pas faire de propositions non pertinentes.

Mais comme, par définition, le besoin implicite n'est pas exprimé, il faut lui tirer subtilement les vers du nez !

ToucheLibre

Démêler l’impliciter de l’explicite et formaliser ce qui est tacite, c’est le cœur de la conception. (On peut parler de la phase de spécification pour parler vulgairement.)

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Claude31

Il faut ajouter aussi

-les approvisionnements.
Achat bois, quincaillerie, outils. ..

Nettoyer, ranger, ...

Maintenance : huiler, aiguiser, ..

C'est pas glamour, mais utile

ToucheLibre

Effectivement, c’est important. J’ajoute à ma liste.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
Yvon Rolland
( Modifié )

Tel que nous l'avions défini, il y a quelques années dans l'entreprise qui était alors mon employeur, dans le cadre d'une démarche Qualité, les 4 actions fondamentales (vraiment fondamentales, je ne détaille pas ici les sous chapitres) sont (et ça vaut pour pas mal, sinon tous les métiers ou toutes les activités humaines) :

  • Analyser
  • Organiser
  • Réaliser
  • Faire le bilan

Toutes les actions que tu listes trouvent ensuite leur place sous ces 4 grands thèmes, mais peuvent différer suivant les métiers.

Mis à jour
Kentaro
( Modifié )

Yvon Rolland Ah non... On n'est pas chez Booz Allen ou au BCG!! 😲

Pas de vocabulaire de consultant ici!

Voila que les artisans font comme dans les réunions de cadres sup des boites du CAC 40 ? 😉

Yvon Rolland
( Modifié )

Bah, je n'ai jamais été artisan, ni même travaillé pour quelqu'un répondant à cette définition. Mais ces 4 grands thèmes sont pourtant ceux que respectent la plupart d'entre nous... parfois même sans nous en rendre compte 😜.
Mais la plupart des réponses que je lis ici, détaillent, décortiquent en vrac des actions de deuxième voire troisième niveau. On parlait pourtant des "actions fondamentales", il me semble. Ben toutes les actions que je vois détaillées dans les réponses se classent et se hiérarchisent sous ces 4 grands thèmes.
Et je ne suis pas consultant non plus, même s'il m'est parfois arrivé d'intervenir à ce titre.

Artisan
Artisan

Kentaro
> Voila que les artisans font comme dans les réunions de cadres sup des boites du CAC 40 ? 😉

il arrive malheureusement que oui ...,mais on se rend vide compte il n'y a pas plusieurs grand thème
un seul et seulement un seul thème nous fait avancer ,crée fabriquer ,poser ,partager ...
le quelle je vous laisse deviner

ToucheLibre

Effectivement, trop de généralité fait peur. Et à raison, car trop de rigueur peut devenir un véritable « tue‑l’amour ». Et je sais de quoi je parle. Je concepteur électronique dans un bureau d’étude. Je suis affligé de tout les côtés par des processus bidule et de procédure truc. Et sans parler de la traçabilité des exigences client et le respect des normes ISO de tout les côtés. Bricoler le bois est pour moi, un espace de liberté. Donc, mon idée est s’organiser correctement pour faire du bon boulot et pas se laisser emmerder par des trucs chiant. Mais pas trop de rigueur non plus pour que ça reste un plaisir et qu’il reste de la place pour l’improvisation, voir la sérendipité.

ToucheLibre
( Modifié )

Allez, je lâche le vilain mot : PROCESSUS
🦇 ✝

Et il y a un mot encore pire : PROCÉDURE
💩 ⚰

ToucheLibre

J’ajoute une dernière action fondamentale : communiquer.

Un pro a besoin de faire venir des clients.
Tout le monde à envie d’échanger. Vive l’Air du Bois.

ToucheLibre
( Modifié )
Je suis d'accord

On effectivement hiérarchiser les actions. Une description générale, puis les sous actions plus précise. Lâchons le mot, il s’agit là de la notion de PROCESSUS.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
trente six seb

Dans ta liste, telle que je la comprends, il manquerait selon moi façonner et / ou usiner.

Effectivement, on parle de processus... processus ?. Dans cette rubrique, je t'invite à étudier plus particulièrement celui de José Das Neves :

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
ToucheLibre
( Modifié )

Il me faut préciser ma penser. L’idée ici n’était pas forcément de décrire précisément le processus générale. Bien que ce soit fort utile. Mais plutôt de chercher quelles vont être les outils importants à mettre en place pour bien s’équiper (outils matériels ou immatériels) et ceci à chaque étape du travail.

On peut se rendre compte que dans chaque métier, et concernant les outils, que la loi de Pareto s’applique. À savoir qu’il y a seulement 10% ou 20% des outils qui vont servir dans 80% ou 90% du temps. Assis faut‑il apprendre à identifier ses 10% d’outils qu’on pourra classer dans la catégorie indispensable.

Ensuite, quand on s’exerce sur plusieurs disciplines, on peut se rentre compte qu’il existe des recoupements. Autrement dit, il y a des outils qui qui servent à tout les métiers. Je classerais personnelle ces outils dans la catégorie fondamentaux. Par exemple, carnet+crayon, mètre à ruban, cutter, perceuse, équerre, table, armoire…

Et si je réfléchie bien, disons pour la phase de réalisation, il y a des actions fondamentales comme coûter, percer, assembler. Là, il n’y aura pas un outil unique, mais plutôt des outils adaptés à chaque situation et chaque matériaux. L’action est fondamentales dans le sens où, c’est un sujet de préoccupation majeur pour tout le monde, et une grande quantité d’idée on vu le jour sur le sujet.

Tient par exemple, faites l’exercice de compter le nombre d’outil en votre possession qui servent à couper. Depuis le couteau de cuisine, jusqu’à la disqueuse pour l’acier sans parler des grosses machines d’atelier… N’y a‑t‑il pas là tout un catalogue impressionnant.

Puis ce qu’on est sur l’Air du Bois, quel est le fameux 10% pour le menuisier ?

Mis à jour
dependancesbois
( Modifié )

ToucheLibre J'avoue que je me perds un peu dans ta question, beaucoup de choses sont en même temps.
Tu parles de recenser les actions de travail et d'organisation de travail fondamentales et communes à divers métiers et d'y faire correspondre les outils indispensables s'y reportant matériels et immatériels ?
Parce que dans ta liste d'exemple d'outil tu parles de carnet/crayon, perceuse et armoire en même temps.
Peut être que là question est trop vaste (c'est quasiment une organisation complète d'entreprise) pour pouvoir avoir des réponses plus précises.
L'interrogation est intéressante mais pas évident à répondre dans le cadre d'un forum en étant concis et précis.
Peut être en posant plusieurs questions et en les regroupant dans une collection (organisation de travail par ex.) Ça pourrait être plus facile d'y répondre.

Yvon Rolland

Tout-à fait, dependancesbois !
A relire la question initiale qui visait à identifier des "actions fondamentales", puis les diverses réponses qui détaillent plutôt différentes tâches connues et identifiées du métier de menuisier ou d'autres (même si pour certaines réponses, cela est fait de façon très pertinente et détaillée), et les précisions que, ToucheLibre, tu nous donnes maintenant concernant les outils plus ou moins nécessaires ou communs à plusieurs métiers, nous dire aussi maintenant ton aversion pour les notions de "processus "et "procédures" tout en te référant à la loi de Pareto 🙄🤔 j'en arrive à me dire que la seule "action fondamentale" qu'il eut été nécessaire de citer ici, c'est d'éviter de perdre son temps en branlette intellectuelle ! 😖
J'en resterais donc là, et te souhaite une bonne continuation ! 😜

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
dependancesbois

"Faire, défaire, refaire, c'est toujours du travail !"
Dicton du bâtiment !
Un de ceux qui m'ont poussé à me mettre à mon compte pour plus faire comme ça !!! 😂

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
sylvainlefrancomtois
( Modifié )

Cela s’appelle : Une analyse de fabrication ! que l'on fait pour chaque projet !

Mis à jour
ToucheLibre

Joli pas‑à‑pas. J’aime.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Ara

Alors pour l'électricien, il y en a quelques unes supplémentaires :

  • taper
  • percer
  • buriner
  • sceller
  • plâtrer

(bah oui, le tournevis et les petits gants, c'est bien bien après !)

DewhitYoussef
( Modifié )

Ara et rainurer!!

Ara

Ah oui p'tain j'ai dû l'effacer de ma mémoire ! Faire les saignées à la disqueuse... dans une maison habitée, mes beaux parents en sont encore traumatisés !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Oak

Plop.

Je pense qu'il faut définir le cadre. Car des actions il me semble qu'il y'en à une infinité.

C'est pour la création d'un outil ?

En action fondamentale je pense également à "Contrôler son travail", "Évaluer les risques", "cerner les besoins du client". Mais il y'en aurait des pelles.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

Peut-être également:

Penser...

Imaginer...

Réfléchir...

Avoir des idées...

PierrePoulizac

Oui ! Savoir où l'on veut aller, avoir validé le besoin avant de s'attaquer à la réalisation. Sinon, soit on refait plusieurs fois les démarches, soit on fait un objet qui risque de ne pas répondre aux attentes.

Kentaro

Il y a aussi:

Rêver...

ToucheLibre
( Modifié )

+1000 pour rêver 🤩

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
421 vues
10 réponses

Publications associées

0 collection

Tags

Licence

Licence Creative Commons
Voir aussi
Navigation