L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

tab999

Double vitrage ou changement de fenêtre ??

Bonjour à tous,

Je réfléchis à comment faire pour améliorer l'efficacité thermique de mes fenêtres, Haussmann classique à Paris.

J'ai vu qu'on pose maintenant des vitrages sortis d'usine dans les cadres des ouvrants et on met un isolant autour des bâtis (pardonnez mon langage peu précis ...). On dépose le beau verre ancien 😢 et on met à la place des doubles vitres, 4/12/4 ou 4/16/4.

J'ai plusieurs questions :

  • est-ce que cela n'alourdit pas trop le poids de l'ouvrant ?? c'est du chaîne d'il y a au moins 100 ans !
  • est-ce que cette solution est durable et isole bien ? c'est certainement moins efficace que la rénovation totale, ouvrant + cadre bâti, mais j'aimerais garder tout ce qu'il est possible de garder
  • qui des crémones, on peut les garder ?
  • question bête : je me souviens avoir changé des carreaux moi-même, dans le temps, mais j'imagine que si un de ces doubles verres se casse, il faut tout recommencer ....

et aussi, quelqu'un a déjà fait cela ou même fait faire par un bon artisan ?

merci pour vos retours et conseils !

tab999

en fait, j'entendais qq chose comme dans cette video
youtube.com/wa...h?v=1p6KKoLEV14

CoB34

tab999 C'est bien pour ça qu'il faut q'un artisan ou une entreprise spécialisés passe voir vos fenêtres et propose des solutions par rapport à vos attentes. C'est difficile de pouvoir donner un avis derrière un écran.
En parcourant l'annuaire des pros de l'ADB, peut-être trouverez-vous quelqu'un proche de chez vous.
Bonne continuation.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

7 réponses

2
Pitsic

Bonjour,

  • Est-ce que ça alourdi ? Oui beaucoup
  • Est-ce que c'est durable ? Non étant donné que tes charnières et ferrures ne sont pas faites pour supporter un tel poids, ça va travailler très vite.
  • Est-ce que c'est utile ? Bof, étant donné que ce qui a de l'incidence dans les ouvertures, c'est leur étanchéité et là, tu n'interviens pas dessus mais uniquement sur la surface de vitrage qui ne représente pas la plus grande surface d'échange avec l'extérieur.

Comme souvent dans la demi-mesure, les résultats ne seront pas supers, surtout au regard de l'investissement. C'est la vie, soit tu acceptes de chauffer les moineaux du quartier, soit tu t'assoies sur une partie du patrimoine existant, entre les 2, il n'y aura que des "à peu près" pas très efficaces. Désolé.

Bonne soirée !

tab999
( Modifié )

Merci Pitsic !
la vérité, ça me coûte beaucoup de jeter le bois aux encombrants ... c'est essentiellement cela. Surtout si c'est pour faire venir un bois "exotique", franchement ...
Je sais que la demi-mesure ne satisfait personne, je vais essayer de réfléchir encore. Merci de m'avoir dit les choses telles que vous les voyez, sans détour !

fceh

Bonjour,
Il existe des fabricants qui peuvent faire à l’identique ces fenêtres en chêne tout en rentrant dans la rt2012.
Bien cordialement.
Francois

tab999

fceh

merci de l'information

fceh

Pour ma part, au risque de heurter quelques adhérents, le double vitrage apporte un confort indéniable (sentiment de paroi froide, un peu phonique), mais le cout des fenêtres ne sera pas amortie (sauf à très long terme) par les économies sur le chauffage car le delta sera trop faible.
Après l'énergie qui ne sera pas consommé sera toujours cela en moins de pollution (quoique qu'il serait intéressant de déterminer quel est le bilan en énergie grise de la production d'une fenêtre par rapport à l'énergie non consommée et voir le point d’équilibre).
Quant à l'immeuble haussmannien, il faudrait savoir si vos appuis de fenêtres sont habillés de zinc ou pas, si c'est le cas, il faudra prévoir une intervention sur celui ci pour sortir les tubes de buées, reprise de bande à rabattre...C'est peut être à prévoir en même temps que le ravalement (ou peu de temps avant) de l'immeuble pour des raccords sur façade harmonieux et uniforme.
Si vous le souhaitez, j'ai les coordonnées de fabricant de fenêtre sérieux en province qui devraient pouvoir répondre à vos besoins (livraison sur chantier possible).
bien cordialement.
François.
P.S. : je suis entrepreneur en second œuvre du bâtiment et suis confronté à ce genre de problème.

michel22440
Je suis d'accord

+1

CoB34

Pitsic michel22440

Est-ce que c'est utile ? Bof, étant donné que ce qui a de l'incidence dans les ouvertures, c'est leur étanchéité et là, tu n'interviens pas dessus mais uniquement sur la surface de vitrage qui ne représente pas la plus grande surface d'échange avec l'extérieur.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça.
L’étanchéité des menuiseries ancienne n'est pas des plus performante. Les tests de dépressions sont sans appel, il suffit de réaliser un diagnostic par un spécialiste.
Quant au simple vitrage, c'est le seul endroit d'une pièce qui n'a pas d’isolation et qui subit des amplitudes thermiques importantes (en comparaison aux murs). S’il y a beaucoup de fenêtres et/ou que leurs dimensions sont grandes, la surface d'échange avec l'air intérieur sera plus importante et demandera par conséquent un besoin en chauffage important.
On sait faire des menuiseries performantes aujourd’hui. Faut'il encore avoir les moyens pour les poser et de les poser bien.

On est d’accord sur le reste, je suis moi-même partisan du réemploi (ce qui pourrait d’ailleurs être le devenir de ces fenêtres, plutôt que de finir à la benne) et reste sensibles au patrimoine.

Sur des menuiseries anciennes, on pose parfois du "sur-vitrage" pour éviter une dépose complète. On reste ce pendant dans ce que tu évoques bien "une solution de demi-mesure".
Bien cordialement,
Bonne soirée à tous.

tab999

une étude a été réalisée par les services d'archi de Paris sur les immeubles anciens.
apur.org/sites...APAPU240_03.pdf
On voit en rouge la chaleur qui s'en va (c'est assez impressionnant!), et je sais que dans les nouveaux diagnostic perf énergétique, les fenêtres avec vitrage ancien comptent pour 13 à 15% de la perte de chaleur.
Je vais devoir y passer ....

CoB34
( Modifié )

tab999 Merci pour cet apport concret. Oui elle montre bien les ponts thermiques en façade à l'aide d'une caméra thermique.
Je vois que vous êtes déjà bien renseignée.

Il faut poser les bonnes questions aux artisans ou entreprises qui viendront vous voir, cela vous permettra de juger de leurs compétences et d'avoir le "bon filing".

Je le répète, je ne connais pas les spécificités de votre bâti. Seul un spécialiste ou conseiller en rénovation présent dans votre maison vous donnera une direction à prendre pour réaliser une bonne rénovation suivant ce qu'il pourra voir.
Ils seront aussi à même d'estimer le gain.

Restaurer ou remplacer vos fenêtres (en respectant le style, le matériau apportera un confort thermique et phonique certain). Chaque étape, même petite soit-elle, nous amène à tendre vers une amélioration plus importante.
Individuellement elle n'apportera peut-être pas un gain important sur une facture énergétique et l'on sait que le coût d'une rénovation globale pour atteindre ses performances est prohibitif pour la plupart des propriétaires.
Le rôle des conseillers et professionnels est de comprendre le bâti ancien et ces pathologies et de savoir prioriser les lots (Rénovation et isolation toiture, menuiseries, murs, plancher, vos besoins, etc) pour tendre vers un gain, un confort, en limitant les déperditions énergétiques.

C'est mon point de vue.
Je ne peux que vous conseiller de vous rapprocher de spécialiste du bâti ancien, de la rénovation et de thermiciens.
Ils auront de précieux conseils pour guider les choix et orienter les dépenses au mieux.
L'apport de trente six seb et ukinoki donne un aperçu de ce qui peut être fait. Cela peut aider dans le dialogue avec les futurs artisans ou entreprises, même si certaines options ne seront probablement pas envisageables.

CoB34
( Modifié )

tab999
Suite à ton PDF (car oui oui, tu m'as fait découvrir cette étude), je suis allé faire un tour dans ma bibliothèque, je te fais suivre un scan en MP pour que tu puisses mesurer les possibilités. (Je ne crois pas avoir le droit de les poster ici publiquement)
Ils sont tirés du livre :
La rénovation écologique, principes fondamentaux et exemple de mise en œuvre (partie sur l'isolation des ouvertures), de Pierre Levy, édition terre vivante.

C'est un livre intéressant qui traite de la rénovation globale sur des bâtiments de tout âge et de conception variés. Si cela t’intéresse, tous les livres sur la construction écologique sous ce même format sont intéressants (je les ai tous!).
Tu y trouveras aussi toutes les références.

Les informations risquent de se recouper avec celle de trente six seb ou seront complémentaires. Les vues en coupes donnent une idée des possibilités techniques.

Bonne lecture!

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
jmarcp

Le remplacement des simples vitrages par du neuf double, s'il est possible voir les autres réponses) n'améliorera que très peu le confort thermique de la pièce (retour sur investissement >10 ans. Par contre l'impression de confort est intéressante (diminution de l'impression de paroi froide.
Les meilleurs investissements pour économiser le chauffage :

  • paroi réfléchissante derrière les radiateurs (n'économise pas grand chose mais coûte encore moins...)
  • isolation des tuyaux principaux de chauffage (dès la chaufferie); un tuyau de chauffage non isolé peut être comparé à un radiateur sans vanne thermostatique pour le régler...
  • isolation de la toiture ou du sol du grenier (12 cm styrodur en 2 couches croisées donnent une économie mesurée de 30 % de la consommation).
CoB34

Bonjour,
Sur quoi vous basez vous pour dire que cela n'améliore que très peu le confort thermique ?
De quel double vitrage parlez vous ? Car il en existe plusieurs avec des performances différentes.
Chaque cas est unique et les possibilités nombreuses. Il faut faire attention à ne pas tout mettre dans le même lot.
L'utilisation du styrodur est à proscrire en rénovation. C'est un matériau archaïque qui cause encore de nombreux problèmes de condensation.
Dsl, mais j'ai bien trop conscience des problèmes que cela cause.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Elokaze

Il y a peut-être un pro de l'air du bois qui pourrait intervenir dans ton secteur pour faire une rénovation qui préservera le patrimoine.

tab999

Merci Elokaze !

c'est effectivement la prochaine étape : d'abord comprendre ce que je veux, ce qui est le mieux à faire, ensuite chercher dans le secteur.
C'est un projet de longue haleine mais je suis une fille très patiente !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
cocoM

Comment ménager la chèvre et le chou...

Le besoin de performance de ton ouvrant va être différent selon le niveau d'isolation du reste du bâtiment : si tu n'as pas d'isolation des combles, des murs, de VMC alors ça ne sert à rien de chercher à mettre des ouvrant ultra performants et une restauration comme proposée par ukinoki sera satisfaisante. Surtout la ventilation : vouloir appliquer les normes d'étanchéité à l'air des BBC modernes sur du vieux bâti n'a aucun sens à moins de tout reprendre de A à Z (sans les circulations d'air "naturelles" certains murs risquent de pourrir).

Tu vas gagner en confort (moins de condensation, sensation de cloison "froide" qui disparaît...) ; mais l'économie en chauffage n'est pas certaine (pour ça il faut soit faire des travaux complets, soit changer de système de chauffage).

Si tu cherche à faire passer ton appart de classe énergie E à B ; il faut se lancer dans des travaux bien plus importants que la simple pose d'un double vitrage : changement complet des ouvrants avec traitement des ponts thermiques ; isolation des murs, du sol, des combles ; pose de VMC double flux ; système de chauffage performant... Le tout en ne faisant pas confiance au premier artisan RGE venu : certains sont très bons mais n'y connaissent absolument rien en bâti ancien ; d'autres sont tout simplement mauvais et profitent des aides de l'état ; il en existe aussi qui sont bons et connaissent le bâti ancien. Petit bémol chez ces derniers : tu risques d'avoir un délai assez conséquent et un tarif au dessus de la moyenne... mais tu ne refera pas tes travaux dans 10 ans.

CoB34
( Modifié )

Oula,
J'ai l'impression que l'on s'écarte du problème, ton raisonnement est intéressant mais
personne ne connait les spécificités de son bâti ici.
Il faut simplement réaliser un diagnostic par un spécialiste et prendre des mesures en respect du bâti ancien. Les normes BBC en neuf ne s'appliquent pas ici.

tab999

C'est du Haussmann, 1870 : murs en pierre de 40-50 cm, ventilation naturelle très efficace (jamais eu de condensation, pas de moisissure dans la salle de bains, le linge sèche assez vite!). Je suis chauffée dessus et dessous, et des deux côtés, et nous avons isolé le toit il y a 15 ans. Bref, je n'ai pas de pb d'étiquette énergétique : je suis entre C et D et les fenêtres sont le seul élément sur lequel je pourrais agir, car on ne met pas de chaudière à géothermie dans Paris!

Pour les artisans RGE, en plus des mauvais, il y aussi les archi qui montent des combines : un voisin a fait réaliser des travaux lourds (isolation intérieure, démolition des corniches pour insérer dans le plafond des panneaux VIP) par une entreprise (je ne vous dis pas le pays, mais vous imaginez) sans aucune qualification (inscrite comme 'Travaux de platrerie extérieure'!!). C'est un architecte qui suit (de très loin) les travaux: il dit que c'est lui qui a les qualifs et il couvre l'entreprise !! Résultat : désordres partout, tout l'immeuble a bougé.

Donc, sur ce point, je suis consciente des risques et des pièges !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
trente six seb

Bonjour tab999 et merci de poser cette question qui résonne fort en moi.

Je suis très attaché à la préservation du bâti ancien et c'est un sujet que j'ai pas mal potassé pour faire quelques devis, même si pour l'instant je n'ai pas eu l'occasion de mettre tout ça en pratique.

Grosso modo, il existe 3 solutions pour améliorer l'efficacité thermique d'une fenêtre :

1- la changer, soit avec une pose en neuf, soit une pose en rénovation

2- poser une double fenêtre, c'est à dire on conserve la fenêtre existante et on rajoute une seconde fenêtre à l'intérieur du tableau. En règle générale, cela n'est possible que si le tableau est important (bâtiment ancien avec murs épais) avec un ébrasement qui s'ouvre suffisamment pour permettre les ouvertures des 2 fenêtres, l'une dans l'autre. Cela peut se pratiquer également lorsqu'on rajoute une couche d'isolant (plutôt à l'intérieur car quand c'est à l'extérieur, le bâtiment n'a en règle générale pas de valeur patrimoniale).

3- intervenir sur la menuiserie existante. Il faut établir un diagnostic de manière à déterminer l'état de la fenêtre et changer ce qui doit l'être (traverse basse, jet d'eau, etc) si nécessaire. Il faut également établir si la menuiserie est apte à recevoir un surpoids et / ou une sur épaisseur.
Le double vitrage est plus lourd et plus épais. En fonction des possibilités admises par la menuiserie, il faudra dimensionner la sur épaisseur et le poids : les paumelles peuvent elles résister, le cadre et les scellements résisteront ils également au surpoids ?
Si on agrandit la feuillure, reste t-il suffisamment de matière pour conserver une solidité et une stabilité suffisantes ? Si l'agrandissement de la feuillure à verre n'est pas possible, est il envisageable de rajouter une surépaisseur avec des parcloses en forme de cornière ? Ou alors faut il s'orienter vers un survitrage ?

Il existe des double vitrages minces et également des simples vitrages thermiques (plus chers que des doubles vitrages par contre). Leurs performances sont moindres qu'un 4/16/4 mais ils offrent un confort supplémentaire indéniable en supprimant l'effet de paroi froide lié au simple vitrage. Il existe des vitrages imitant le verre soufflé ancien. Les miroirs à glace actuels (floating glass) on une planéité parfaite qui jure surent sur une façade. A un moment donné il faut aussi accepter certains compromis, ou pas. Je ne sais pas si les les imitations existent en double vitrage.

Mais changer le vitrage n'est pas suffisant, il faut également s'attaquer à l'étanchéité de la menuiserie. Mais attention, le bâti ancien n'est pas une boite étanche comme les maisons d'aujourd'hui, et il ne faut pas tomber dans l'excès inverse afin de conserver les échanges hygrométriques propres au bâti ancien. Ce qui est important, c'est d'améliorer le confort, et si possible la facture de chauffage. S'il y a d'autres entrées d'air, il est possible de refaire l'étanchéité dormant / murs avec des matériaux adaptés, le plus souvent à base de chaux, et sans ciment pour éviter d'encapsuler l'humidité dans les murs. Il y a ensuite la possibilité de rajouter des joints périphériques entre l'ouvrant et le dormant. Des solutions existent pour tous les types de fenêtre, avec des possibilités plus ou moins étendues.

On part du joint mousse autocollant, facile à positionner, efficace mais peu durable jusqu'aux joints nouveaux rapportés dans des rainures pratiquées à cet effet en passant pas les joints moulés à base de produits siliconés. Le grand principe dans l'apport de joints, c'est la continuité du joint sur le pourtour de la fenêtre. C'est à dire que l'idéal est de rajouter un joint au même endroit en faisant tout le tour de la menuiserie. En pratique, cela peut être fait en passant tantôt sur l'ouvrant, tantôt sue le dormant mais surtout sans jamais rajouter de sur épaisseur afin de ne pas tordre la menuiserie et entraîner un passage d'air. Je ne sais pas si c'est très clair mais c'est quelque chose que je vois souvent quand j'interviens sur des portes d'entrées.

La menuiserie ancienne ne sera jamais aussi étanche qu'une menuiserie neuve. Mais ce n'est pas grave : les échanges thermiques se font beaucoup plus par rayonnement que par changement de l'air. D'ailleurs c'est pour cela qu'on perce les menuiseries neuves d'entrées d'air. Ce qu'il faut éviter c'est le flux d'air froid direct qui , comme l'effet paroi froide, est très désagréable.

Pour conclure, c'est un très beau projet et je trouve ça très bien de s'intéresser à ces sujets.

Voici quelques sources (parmi d'autres sur lesquelles je suis tombé au fil de mes recherches) :

Un organisme qui vaut le détour :

Une étude un peu généraliste : tribu-energie....NRABF-7-37.html

Des trouvailles sur la préservation des menuiseries anciennes (Poitiers et Toulouse) :

Mais depuis je suis tombé sur un document du même type sur la menuiserie parisienne, ce qui te correspondra mieux :
effinergie.org...75_2_191009.pdf
Mais aussi dans les Pays de la Loire : fr.calameo.com...afce9d48?page=1
A Lyon : lyon.fr/sites/...nt-fenetres.pdf

Il y a aussi Maisons Paysannes de France :

avec certains articles disponibles dans la section documentation
et d'autres sur la partie "wiki" avec un lien notamment vers l'Atheba (Amélioration Thermique du Bâti Ancien) qui est un programme très intéressant et qui fourni des fiches très intéressantes (j'aurais pu publier une trouvaille sur ce sujet d'ailleurs). wiki.maisons-p..._du_bâti_ancien

Sur la pose de joints, j'ai trouvé peu de ressources. Mais il faut noter cette étude publiée par kaj sur le calfeutrement (c'est le mot clé à utiliser dans les recherches).

Enfin il y a le site de Xylonis, qui est une société belge qui intervient dans ce genre d'opération. Sans faire de publicité, ils ont des fiches intéressantes sur leur site internet.

tab999

Merci trente six seb !

Alors,
je ne peux pas réaliser de double fenêtre : il y a des persiennes à l'extérieur (on ne peut pas les enlever, mais il paraît que c'est un point positif pour les diagnostiqueurs perf énergétique) et si je veux la poser à l'intérieur, il faut monter une structure à l'intérieur de la pièce pour accueillir les ouvrants ...

Je ne connaissais pas les vitrages minces, merci, il faut que je regarde cela, et aussi la question des joints et des parcloses, il faut que je l'étudie un peu.
En revanche, les vitres miroirs c'est exclu! c'est moche, je vois cela de temps en temps dans les immeubles et ça choque sur une façade.

Merci pour tous les documents !
j'en connaissais qq uns (effi, maisons paysannes) mais là, j'ai de la lecture ! et je vais apprendre le nom des choses, pour mieux communiquer sur le forum.

C'est un projet qui me tient beaucoup à coeur: presque toutes les vitres sont en verre ancien, et quand je regarde le ciel et les toits d'en face, ça gondole ! et je rigole en pensant aux velux en PVC ... 🙂

trente six seb
( Modifié )

En ce cas, tu connais peut être déjà mais voici un article de MPF sur la poésie du verre ancien.
mpf.centredoc....explnum_id=2285

Sinon, on trouve aussi de la doc en Belgique, sur Bruxelles.
On s'éloigne un petit peu mais il y a ACS qui a posé une question récemment et qui a justement rénové une fenêtre ancienne à Bruxelles. Je ne sais pas si c'est une intervention courante chez lui ni même s'il est pro, mais peut être qu'il pourrait t'éclairer de son expérience.

tab999

magnifique ... il l'a dit mieux que moi
mais c'est exactement cela ....
merci

trente six seb
ACS
( Modifié )

Bonjour,
Je rénove régulièrement des anciennes fenêtre à Bruxelles en effet.
Je dirai qu’il y a 3 points à améliorer.
-l’état du bois. La plupart du temps les pièces d’appuis et rejets d’eau sont en mauvais état par l’humidité et les rabotages successifs.
Faire des greffes ou les restaurer.
-remplacer les vitrages simples par des feuilletés 33.2 isolant. Ca rentre la plupart du temps dans les anciennes bâtées et on peut encore mastiquer.
En les posant on recale bien les ouvrants.
-poser des joints d’étanchéités tout autour. Pour cela on fait une rainure dans l’angle et pose d’un joint à ancre dedans.
Avec tout ça les vieilles fenêtres n’ont pas à rougir face aux nouvelles.

Clément

tab999

merci pour les info
je vais me renseigner pour ce "feuilleté" ...
pour l'état des appuis, je crois que seule une fenêtre (salle de bains) aura besoin de greffon
le reste, c'est dans son jus (pas raboté) et entretenu par mes soins
mais il faut un professionnel pour faire un diag.

trente six seb

Merci Clément (ACS).
A l'occasion, si tu peux nous faire un petit reportage (pas à pas ou dans une création) sur la pose des joints, ça m'intéresse grandement. On trouve très peu d'infos précises là dessus.
Tu fais ça avec la rainureuse Virutex ?

ACS

Oui tout à fait j'utilise la rainureuse virutex et les joints à ancre de la même marque.
Rien de très compliqué, à part faire les rainures aux bons endroits.
A l'occasion, j'essayerai de prendre quelques photos.

trente six seb

ACS super, merci.
Je l'ai aussi mais pas encore étrennée. Et je suis déçu de ne trouver aucune info chez Virutex :-(

tab999

merci à tous pour vos participations !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
ukinoki
( Modifié )

Pas tout à fait d’accord avec vous.
J’ai fait ce travail sur une vieille porte-fenêtre en châtaignier et je suis assez content du résultat.
Le premier problème était celui de l’épaisseur. Un double vitrage est forcément bien plus épais. J’ai donc commandé des vitres de 4-6-4 (ça existe si si) et, après avoir démonté l’ancienne vitre, j’ai approfondi soigneusement la feuillure à la défonceuse avant de positionner les nouvelles vitres soigneusement au Sika. Le résultat est bon. Il n’y a aucun débordement.
Le deuxième problème, celui du surpoids, n’en est pas un. 2 vitres de 4 mm pèsent à peine plus lourd qu’une de 6 et le tout, rapporté au poids total de la fenêtre, est négligeable.
Le troisième problème, celui de l’étanchéité à l’air a été facilement résolu. J’ai repris un peu les zones usées par l’humidité sur le bas de le fenêtre par des baguettes de châtaignier soigneusement rapportées et collées à la colle PU. Le seuil a été remplacé par un rail alu : c’est assez moche mais je n’avais pas d’autre solution. Pour le reste, il n’y avait que très peu de fuites et il existe maintenant des joints autocollants remarquables (3M) qui peuvent compenser une grande variation d’épaisseur.
Je n’ai bien entendu pas eu besoin de toucher au dormant si ce n’est pour le décaper et le retraiter.
Le résultat esthétique final est parfait. J’ai pu restaurer et préserver de vieilles fenêtres cévenoles en châtaignier avec leur très original système de fermeture, impossibles à faire refabriquer aujourd’hui sans dépenser des fortunes.
L’isolation obtenue est certainement inférieure à celle d’une horrible chose en PVC qui aurait défiguré notre maison. Mais le progrès est quand même énorme : nous n’avons plus d’infiltration d’air, les vitres intérieures sont bien tempérées, ne condensent plus et la pièce est clairement bien plus facile à chauffer.
Le coût a été celui de six vitres sur mesure commandées sur le net soit environ 150 euros avec les frais de livraison auxquels se sont ajoutés le rail de sol en alu, le joint 3M, un peu de Sika et de lasure et une quantité somme toute raisonnable d’huile de coude et de cerveau. Soit un total d’environ 230 euros.
La difficulté réside dans l’approfondissement des feuillures à la défonceuse (environ 6 mm) mais rien d’ingérable si on est soigneux.

Mis à jour
francoisB30

Bonjours
je pense que tu a raison!
MAIS tu a fait les travaux toit même, si tu le fait faire à un artisan même passionné tu va buté sur os au taux horaire d'un artisan tous ces ajustement t'aurais coûté une petite fortune je pense que tu y aurais regardé à deux fois ?

tab999

Merci ukinoki ! et bravo pour ta réalisation !

je suis heureuse de voir que c'est faisable.
les étapes que tu décris sont très claires, c'est un peu ce que je voyais dans les video. Après, il faut évaluer l'état du bois : les fenêtres Haussmann sont protégés par les petits balcons et les persiennes, il est rare que la pluie tombe directement sur les seuils, mais il y certainement un peu de boulot de décapage.
Bref, à voir avec des pro ....

ukinoki
( Modifié )

francoisB30 tu as parfaitement raison.
Pour réparer cette vieille fenêtre, je n'ai pas compté mon temps parce que cela ne me préoccupait pas, bien au contraire. Je pensais plutôt à celui qui avant moi, il y a 80, 100 ans avait passé le sien à la fabriquer et, vu la précision qu'elle a encore aujourd'hui, y avait probablement consacré tout son savoir faire et sa propre patience. Avec les outils de l'époque.
Bref, je marchais dans ses pas, en essayant d'imaginer cet homme dont je ne connaitrai jamais le nom. Un peu comme si je pouvais lui dire que je respectais son travail et que je m'attachais à le faire perdurer avec mes faibles moyens, plutôt que de le jeter aux oubliettes.
Un peu comme un très gros livre. On a peur de son volume en se disant que ce sera long à lire alors que c'est l'inverse, c'est un vrai bonheur de se plonger dedans, sans penser à la fin.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais en tout cas, devant tout ça, les arguments de modernité, de normes, d'efficacité énergétique, de temps gagné ou d'avantages fiscaux me laissent de marbre et me donnent parfois l'impression de vivre sur une autre planète. Pourquoi toujours ramener les choses à des problèmes de temps ou d'argent?
J'ai passé du temps, oui, mais j'ai pris du plaisir à ce temps passé et à aucun moment je n'ai pensé à le compter. Je vais d'ailleurs faire de même pour les autres fenêtres de la maison.
Quant à l'argent, je ne suis pas particulièrement content d'avoir dépensé moins mais je suis heureux que ma solution soit économique parce que quelque part, je préserve quelque chose : pas de plastique, pas d'industrialisation, pas de transport coûteux depuis l'autre bout de la planète...etc... Là aussi, je ne sais pas si je me fais bien comprendre.
Mais bien sûr, j'ai mes contradictions, j'utilise une défonceuse dernier cri, des rabots Rail à lame jetable...etc...
Et je comprends parfaitement que les pros ont besoin de tout ça pour vivre et que moi, je suis privilégié de pouvoir vivre de cette façon.
Dans ma maison précédente, il y a 20 ans, j'avais dû changer des fenêtres pour les remplacer par des trucs modernes en plastique. En démontant le dormant de l'une d'entre elles, j'avais trouvé du papier journal qui avait joué probablement le rôle de mousse de calage. Une feuille était intacte et relatait les dernières nouvelles de l'affaire Stavisky. On était en 1934.
Voilà, tout ça c'est un peu lyrique mais au risque de paraître ringard, je voulais préciser ma démarche.

tab999

je partage cette vision
et je suis ravie de voir que ce sujet fait sortir avec force toute la passion qui nous anime, chacun à sa manière !

francoisB30

je comprends et je loue ta démarche mais encore une fois tu l'a fait toit même car tu en a la capacité le temps et le gout mais tout le monde n'ai pas dans ton cas et je ne connais pas le cas de tab999 et c'est possibilités

trente six seb

Et je comprends parfaitement que les pros ont besoin de tout ça pour vivre et que moi, je suis privilégié de pouvoir vivre de cette façon.

Moi aussi je partage ta vision des choses. Et il est tout à fait possible de faire le boulot que tu décris en se faisant payer pour. 😉 La clientèle n'est pas forcément la plus nombreuse mais c'est un boulot intéressant, qui sort de l'ordinaire et qui plaira fortement aux commanditaires d'un tel travail.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
CoB34
( Modifié )

Bonjour,
je comprends que vous soyez attaché au patrimoine. Ce pendant, les menuiseries font partie des postes à prioriser en rénovation et encore bien des logements reste des "passoires énergétiques". C'est un bon évestissement pour faire diminuer vos factures, ou celle des locataires.
Ce serait bien de prendre contact avec une entreprise spécialisée de votre région. Je n'en connais personnellement pas.

Elle pourra dire si l'installation d'un double vitrage est possible. Sinon, un remplacement complet dans le respect de l'architecture pourra être proposé. Vous êtes peut-être dans un environnement classé? Immeuble type Hausmanien ou non?
Si vous êtes dans une zone classée, la rénovation doit respecter l'architecture locale (dossier soumis aux architectes des bâtiments de France, il me semble).

Un double vitrage avec gaz, ou triple vitrage sera toujours plus performant. Cela alourdira aussi les ouvrants.

L'isolation de la baie (périphérie de la maçonnerie extérieure de la fenêtre) sert à limiter les ponts thermiques entre la maçonnerie et la menuiserie. Cela élimine des désordres fréquents à ce niveau (Condensation, moisissures, etc).

Les crémones peuvent être conservées.

Si le double vitrage casse, on peut le remplacer facilement.

Votre rénovation est normalement éligible à des aides (uniquement valable si vous faites appels à un artisan ou entreprise RGE). Regardez ICI

Bonne suite.

Mis à jour
tab999
( Modifié )

Merci Corps et Bois !
c'est bien un artisan RGE que je pensais chercher, obligé, mais aussi qq'un de sensible au vieux bois ...

CoB34

Et c'est peut-être là que ça peut être plus compliqué.
Un lablel ne veut pas forcément dire travail artisanal de qualité et passion pour les vieux bois...

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1 564 vues
7 réponses

Publications associées

0 collection

Tags

Licence

Licence Creative Commons
Navigation