55 commentaires
par Kendra il y a 2 ans
Kendra

Je suis content de voir le mot obstination être écrit, car s'il y a bien un mot auquel j'ai souvent pensé c'est bien celui-là ou persévérance peut être. Merci !

Kendra

Mon grand père me disait la même chose, reste que mon matelas est encore plus confortable pour l'instant. Merci !

Kendra

J'ai voulu utiliser l'ébène pour faire un contraste avec le hêtre. Néanmoins, je note pour le côté friable, je n'étais pas au courant de cette caractéristique j'apprends encore tout les jours. Au début je voulais faire les incrustations en noyer. Quant a la planche de mdf je n'y vois pas de l'ironie, je l'ai déjà rangé dans un coin comme planche martyr ^^. De plus, j'ai prévu un peu large dans l'épaisseur de l'ébène (6 mm) de quoi réaplanir le tout dans 10 ou 15 ans !

Kendra

Merci beaucoup, c'est tout le mal que je me souhaite, en tant qu'autodidacte j'hésite aujourd'hui à aller me former à l'école supérieure d'ébénisterie d'Avignon ou à celle de Haute Provence (Barcelonnette). Mais l'argent ne tombe pas du ciel et j'ai un peu peur de ces "écoles", je ne sais pas trop quoi en penser à vrai dire et surtout comment les comparer. Si vous avez des infos j'suis preneur.

L'établi a dû être rentré par la fenêtre faute de mieux, qui de plus se situe à l'étage. Je crains le jour du déménagement ^^.

Kendra

Les pieds sont tenonnés et rentrent dans les mortaises du plateau qui sont un peu lâches pour pouvoir avoir un peu de jeu à la pose. Ensuite, il y a des trous dans les traverses hautes des pieds qui accueillent de longues vis afin d'immobiliser fermement le tout en bonne place. Après, novice que je suis j'ai suivi des plans et j'espère que ces derniers prévoyaient le travail du bois... L'établi est entièrement démontable seules les petites traverses hautes et basses des pieds sont collées et chevillées pour la vie.

Kendra

Pour l'instant je ne sais à vrai dire que "travailler à la main" et j'ai encore tout à apprendre. Néanmoins, mon grand père était menuisier/ébéniste, j'ai pu apprendre un peu de son savoir faire mais il s'en est allé en décembre dernier. Vous voyez ses initiales ainsi que l'établi fini, chance qu'il n'a pas pu avoir. J'ai trouvé l'amour du bois un peu tard. J'hérite donc en quelque sorte d'un panel de machines dont je ne sais presque même pas les démarrer, toutes étant exempt de protection etc.. C'est pour cela que j'hésite à me tourner vers l'école d'Avignon pour apprendre le travail du bois "à la machine" pour ensuite faire un mix des deux savoirs en rentrant chez moi et tenter de vivre de ma passion. Toutefois je sais qu'Internet peut être un endroit magnifique rempli de connaissances lorsque l'on sait ou chercher.

Actuellement je travaille dans le domaine de la peinture automobile par pur hasard, dans lequel je ne suis heureux que lorsque je croise un luthier qui me parle de vernis au tampon.

Kendra

Je comprends maintenant pourquoi j'aime vos œuvres, j'ai le même état d'esprit pour les outils et le reste que vous. Je compte bien travailler dessus, triste serait le contraire.

Kendra
( Modifié )

Fof Justement ce dernier aussi autodidacte depuis toujours chercher une alternative avec un vernis carrosserie, ont a discuté d'outils et de tout et de rien. Je crois qu'à la fin je n'y ai rien vendu ^^.

Kendra

Merci mille fois pour le retour positif. Pour les photos je regrette énormément de pas en avoir pris pendant la réalisation, chose à laquelle je remédierai dans mes prochaines créations. Au niveau des outils à main, j'essaye d'investir pour la vie et pour ne pas avoir à blâmer autre chose que moi lorsque je travaille mal. Sommairement, j'alterne entre l'achat chez Veritas et Lie Nielsen pour a peu près tout. Mes rabots (varlope, n°4 1/2, block plane, rabot à angle faible rifflard, guillaume, guimbarde, bouvet) viennent de chez Veritas tandis que mes scies sont de chez Lie Nielsen (queues d'arondes, carcass saw, rip cut).

Prochain projet la construction "d'étagères" pour ranger tout ce beau monde.

Kendra

Pourtant je voyais pleins de défauts à cet établi, c'est pour cela que j'ai voulu tout "cacher" avec de l'ébène, du coup j'ai fini par en mettre un peu partout pour la symétrie.

Kendra

Bonjour, avant tout merci pour les compliments cela fait toujours plaisir à entendre. Pour répondre à la première question pourquoi un tel établi, tout simplement afin d'exploiter le potentiel maximum des outils manuels, raboter sans que l'ensemble ne bouge/vibre, avoir pas mal d'options de serrage etc..

Deuxièmement, j'entends parfaitement votre discours sur l'emploi alimentaire et le reste mais de l'autre côté je ne peux m'empêcher de rêver en quelque sorte, d'aller au bout des choses et comme l'on dit qui ne tente rien n'a rien. Je vais aller doucement et surtout vivre modestement tout le contraire de la plupart des gens d'aujourd'hui qui veulent constamment plus, surtout les jeunes. On verra où tout cela me mène.

Kendra
( Modifié )

Kentaro Il m'étonne qu'avec les magnifiques pièces dont tu es l'auteur que tu travailles avec la gamme parkside de chez lidl ou avec des ciseaux de chez leroy merlin. Néanmoins, j'entends qu'il y est un juste milieu pour tout mais aujourd'hui je préfère acheter très certainement trop cher une fois mais pour normalement toute une vie. Ne me pense pas riche la seule personne qui m'augmente dans la vie c'est M.Macron c'est pour dire... Bref, je me fais plaisir tant que je peux encore et cela ne risque pas de durer éternellement.

Kendra

Le "souci" est que je suis jeune (23 ans), du coup cela fait seulement qu'un peu plus de deux ans que je travaille, je ne pense pas avoir le droit individuel à la formation/reconversion mais à vrai dire je ne me suis pas renseigné sur le sujet. Merci pour le retour !

Kendra
( Modifié )

Kentaro Les machines stationnaires également de mon grand père ont environ cet âge là aussi coïncidence ;) Mais vieux ne veut pas dire mauvais c'est sûr. D'ailleurs, sur tes conseils j'ai acheter des crayons 3h et 4h je t'enverrai la note !

Kendra
( Modifié )

leite Merci beaucoup du retour d'expérience, cela m'encourage encore plus à aller vers l'école d'Avignon. Puis, quand je vois le profil de LaMatrue sur le site ainsi que ses meubles je me dis que oui, en effet la formation est bonne.

Kendra
( Modifié )

Franfrantz Non, l'ébène n'a pas bougé d'un pouce depuis le début. Oui, les inserts sur ma presse Moxon sont mieux effectués, d'autant plus qu'ils ne font que 2 mm de large contrairement sur l'établi qui sont de 5 mm. Essais et surtout erreurs pour s'améliorer/apprendre, il n'y a que cela qui paye. Merci !

Kendra
( Modifié )

Fof Super pas à pas ! J'essaye de réaliser l'assemblage, seulement, un élément m'échappe.

Dans mon cas, je pars de deux planches d'épaisseurs différentes avec comme but un angle obtus de 97°. Dans ton, cas l'angle est aigu et les planches sont de même épaisseur. Je ne pense pas que ma configuration de départ soit problématique.

Tu écris que les contre queues sont classiques, néanmoins, avant de scier ces dernières ne faut-il pas également tracer sur le bois de fil l'angle trouvé auparavant au niveau du bois de bout du padouk lors de la réalisation des queues ?

Ne faut-il pas que la contre queue sont plus fine en son haut pour s'élargir petit à petit en se rapprochant de sa base ?

Sur les photos, j'ai l'impression que tu descends d'équerre comme des queues d'arondes normales ce qui dans ma tête me gêne pour l'assemblage final.

J'espère me faire comprendre, ce n'est pas si simple comme assemblage. Merci !

par Kendra il y a 1 an
Kendra
( Modifié )

Fof Merci ! Oui, j'ai oublié de le préciser, mais il y a en effet un léger bombé aux centres des deux mordaches pour plus pincer au centre. Je pense l'avoir fait un peu faible car en effet le bois plie pas mal quand même malgré l'épaisseur. Le cuir était prévu, mais le confinement un peu moins, en plus j'ai mis de l'huile, normalement je le colle à la colle à bois, je doute que la prise se fasse maintenant. Je reraboterai ma foi...

Kendra
( Modifié )

Olivier80 Merci ! En effet, il n'y a pas de protection chez Benchcrafted, je ne savais même pas que cela se faisait.

Néanmoins, les trous sont oblongs, il y a un jeu horizontal, le bois ne peut donc pas s'abîmer dans cette direction-là à cause de la vis.
En revanche, verticalement il n'y a pas de jeu donc tu as raison le bois va forcement un peu s'écraser. Le hêtre ne doit pas trop mal subir la compression, je pense en avoir pour quelques mois/années avant que trop de jeu vertical apparaisse. Auquel cas, je choisirai un bois qui résiste mieux à a la compression, peut être de l'ébène pour rattraper simplement ce jeu.

Une autre piste, imbiber cette zone avec de la colle cyanoacrylate + activateur peut être une solution pour faire durcir le bois spécifiquement à cet endroit.

Kendra
( Modifié )

Erebor Oui, tu as raison c'est bien du Lie Nielsen.

Au niveau de la marque, je n'ai pas choisi Veritas car je trouve leurs scies moches tout simplement, mais elles doivent tout aussi bien marcher, tout comme des scies d'occasions.
J'ai au total 5 scies Lie Nielsen (dovetail, crosscut, ripcut et 2 égoïnes) et il ne semble pas que Veritas fabrique des scies égoïnes. Du coup j'ai tout pris chez l'un et pas chez l'autre :).

Kendra
( Modifié )

Erebor Oui cela est possible, mais je pense que le bronze est également plus "mou" que l'acier de la vis. Au final, cela doit revenir à la même chose et quitte à avoir une pièce d'usure, je préfère que ce soit du bois que du métal, que je ne sais malheureusement pas travailler.

Kendra
( Modifié )

trente six seb Merci ! Je n'ai pas encore du recul sur son utilisation, je pense que c'est moins pratique/rapide que ma presse frontale mais ce n'est pas fait pour répondre à la même demande. Dans mon cas, c'est une presse d'appoint, elle sera sous mon établi et je la sortirai que lors de la réalisation de queues d'arondes pour être un peu plus haut et sans la gêne de la vis centrale. Il n'y a pas de presse ou d'établi idéal, faut juste essayer de couvrir le maximum de ses besoins.

Pour la rendre plus pratique il y a une vidéo de David Barron couvrant le sujet :

youtube.com/wa...0pFLmS9Tk[David Barron Moxon Vise]

Kendra
( Modifié )

dependancesbois Merci beaucoup ! En réalité, c'est le contraire, c'est lorsque je ne m'arrête pas de travailler le bois que je dors bien. Quand je suis sans travail, je réfléchis à mon futur projet durant la nuit au lieu de dormir.

Kendra
( Modifié )

kaj Merci ! Je m'en doutais, ce sera pour une prochaine fois, on ne fait pas encore de l’arêtier sans le savoir ! Dans mon cas, en ayant mes gabarits de prêts, je me trompe peut-être mais il me semble que rajouter une pente sur l'érable ne serait guère plus compliqué. Ou alors, je ne m'imagine pas les éventuelles complexités ?

Kendra
( Modifié )

trente six seb Je crains que le fâcheux coronavirus m'oblige à changer la date gravée, chose difficile sans refaire le couvercle en entier. Pour le coup, je n'ai pas anticipé !

Kendra
( Modifié )

Olivier80 Merci ! C'est simplement un rabot avec la semelle inclinée à un ratio de 1 pour 6 avec un guide latéral.

Les queues d'arondes des tiroirs sont sorties "parfaites" à la scie sans retouches aux ciseaux. Celles de la tête de lit sont coupées fortes car c'est risquer des les sortir nickel de suite. Il y a la place pour les corriger aux ciseaux, chose impossible sur les tiroirs.

Kendra
( Modifié )

Fof Merci Fof ! Pour la rigidité sur la longueur je ne sais pas si tu as vu mais le longeron central est soutenu par deux pieds. Sans ces derniers, le lit est, en effet peu rigide et pas costaud du tout. Avec leurs ajouts, c'est la nuit et le jour (ils étaient prévus dès le départ) ! Je partage ta crainte sur les glissières, j'ai quand même laissé 2 cm de matière dessous la rainure pour env. 25 kg par tiroir, j'espère que ça va tenir.

Je scie 90 % du temps sur mes traits, lorsque je laisse du gras c'est plus 0.5 / 1 mm que 2, je manque encore de confiance, mais j'aime bien l'ajustement parfait copeaux par copeaux que m'offre la guimbarde.

Je sais que c'est subjectif, mais que trouves tu "gênant" dans l'allure ? Merci pour la traduction.

Kendra
( Modifié )

Oak Mille merci pour les éloges ! J'ai mis du temps à "inventer" ce lit, même si je n'ai en réalité rien inventé. Nous faisons que nuancer des idées et trouvailles. Mais dans ce cas précis, je suis content, car je suis parti d'une feuille blanche sans inspirations extérieures.

Le design du lit découle des contraintes de l'assemblage du cadre à queues d'arondes.

Kendra
( Modifié )

DewhitYoussef Merci beaucoup :) Ma motivation chute souvent vers la fin des projets, sûrement lié à de l'impatience. Je pense toujours à la suite avant d'avoir fini mon dernier chantier.

Kendra
( Modifié )

Fof J'ai peur, si je ne scie pas parfaitement j'ai pas envie de recommencer la pièce, même pour un petit défaut, je suis un peu fou sur les bords, à ce niveau là.
Du coup je tente de scier parfaitement droit mais à côté de mon trait.

C'est quoi un contreventement ? Je suis nul en mécanique, que peut-il arriver ?

Au niveaux des sections je suis d'accord, je voulais aussi plus gros mais en ajoutant de l'épaisseur le lit ne rentre plus. Les tiroirs suspendus me laissent du jour permettant de ranger mes serre joints au sol et les choses longues en général.

Merci de partager ton goût.

Kendra
( Modifié )

BobbyWatson Je n'ai pas de formation, j'apprend d'essais et d'erreurs, voir mon à propos. Ce n'est que mon deuxième meuble si je ne compte pas mon établi, il reste du chemin, je ne suis pas encore bien "formé".

Kendra
( Modifié )

Séverine Merci ! Sur le look japonisant ce n'est pas fait sciemment pour le coup, mais ce n'est pas un mal, j'adore aussi les kumikos. Pour sûr que j'en réaliserai un jour :)

Kendra
( Modifié )

Boris Beaulant Fof C'est très très clair, merci ;)

Kendra
( Modifié )

Didier La tête de lit se démonte dans ce but, j'ai pris mes photos dehors et il est bien actuellement dans ma chambre. Aucun soucis, merci !

Kendra
( Modifié )

Dams64 Merci ! Lors de l'encastrement à blanc je n'ai pas eu de soucis, mais lorsque j'ai voulu défaire l'assemblage un bout de merisier s'est cassé et à suivi l'érable dans l'action de la remonter.

Heureusement, j'ai pu recoller sans soucis afin de terminer par le collage définitif.

par Kendra il y a 1 an
Kendra

Merci ! Oui c'est celui là même, il m'a également servi à réaliser les rainures de 5mm sur le dessus de mon établi pour incruster l'ébène, je n'ai pas les fers pour faire les profils/moulures mais il est polyvalent. En effet, sans mes guides 90° et ceux pour reproduire l'angle de 1:6 des queues d'arondes la tâche aurait été encore plus ardu.

Kendra

Les pieds en bas touchant le sol sont plus grands de 5 cm vers l'avant et vers l’arrière du meuble. C'est vrai que les rabots font pas mal de poids vers le devant mais juste derrière eux, j'ai stocké tous mes produits de finitions via la trappe en noyer sur le côté. L'ensemble s'équilibre, mais même sans cela, il faut vraiment le "vouloir" pour le faire basculer. Il fait en tous 2.20 m de haut pour 95 cm de large.

Kendra

Merci beaucoup ! J'ai, c'est vrai le privilège de respirer l'air du bois continuellement mais je laisserai bien volontiers la poussière dehors ^^.

Kendra

Merci pour la réponse ! C'est bien ce que je pensais, il faut le faire en une passe, mais cela me semble compliquer de prendre plus d'1 cm en une fois à moins de dégager de la matière avant.

Kendra

Merci ! J'envisage de partir à l'école supérieure d'ébénisterie d'Avignon pour apprendre la partie "machine".
Je ne renie pas ces dernières mais dans ma chambre, je me vois mal sortir de tels équipements
(défonceuse, scie sur rail...) que surtout je ne possède pas encore, je manque de place/d'argent ! Je commence pas mal à connaître les outils manuels, mais par contre, je ne sais quoi acheter en premier et par la suite comme électroportatif. J'imagine une défonceuse pour commencer, mais laquelle une grosse/petite ?

Merci pour l’explication, je me suis vite rendu compte que sans jeu il est impossible d'assembler l'ensemble.

Sur ce, je vais remplir un petit à propos.

Kendra

Merci des compliments ! Selon moi, j'ai orienté mes dessous de tiroirs dans le bon sens, j'ignorais qu'il fallait mettre le sens du fil parallèle à celui de la façade si j'ai bien compris.

Néanmoins, j'ai créé du jeu latéral environ 1.5 mm et j'ai mis un mince filet de colle d'os sur l'arrière du tiroir pour m'autoriser un éventuel changement. De plus, ma rainure fait 1 cm tandis que mon fond en frêne fait plutôt 9.5 mm. Je pense avoir prévu de la place pour le travail du bois.

Kendra
( Modifié )

sylvainlefrancomtois Je rabote moi même mes bois lorsqu'ils passent sur la veille dégau/rabot de mon grand père (32 cm).

Dans ce projet, j'ai eu à travailler des planches de plus de 40 cm de large, ne sachant pas trop comment faire j'ai rapproché l’épaisseur fini à la machine jusqu'à 2.3 cm pour enfin, finir une fois le panneau collé au riflard et à la varlope. Avec le recul, sortir des planches à 2.3 cm pour vouloir 2 cm d'épaisseur est une erreur (trop de matière à enlever).

Comment vous faites (les pros) pour réaliser de grands panneaux ? Tous ne sont pas équipés de dégau/rabot de 50 cm ? Vous mettez tous les bois à l'épaisseur fini avant de les collés ? Comment s'en sortir pour avoir un collage bien plat à la fin ?

Je connais Samuel, c'est en partie grâce à lui et à vous de l'air du bois que le bois est devenu ma passion, Merci !

Kendra
( Modifié )

Kentaro Bien vu ^^, le lit est, en effet en ce moment même en cours de réflexion, mais j'ai du mal à le sortir de mon cerveau proprement.
Je veux des tiroirs, tout doit être démontable et il va rentrer tout juste dans la place qu'il me reste. Malheureusement, je ne peux pas pousser les murs.

Structurellement, puis-je faire des queues d'arondes dans la planche qui me servira de tête de lit ? Elles s'encastreront de chaque côté dans deux poteaux qui remonteront du cadre du lit. Pour moi, le problème vient du fait que le sens du fil n'est pas respecté comme classiquement.
Bref, mon cerveau chauffe, j'ai peur que cela ne soit pas solide...

Kendra
( Modifié )

FDM J'ai choisi ce piétement simplement parce que je le trouve joli à la base, pour les rangements j'ai assez de hauteur par rapport au sol et à la traverse en noyer pour pouvoir accrocher des scies, si je le souhaite dans le futur. Tout n'est pas encore bien optimisé c'est vrai, mais je vais tout arranger au fil de son utilisation.

Kendra
( Modifié )

Niouniou Je crois savoir à quoi tu penses ;) mais non, j'ai ce pseudo depuis que j'ai 7 ans complètement par hasard. Il me suit depuis, malheureusement nombreuses "stars" de l’industrie pour adulte se l'ont appropriées par la suite. Ici, à la base je voulais utiliser seulement mon vrai prénom mais le site me l'empêche je ne sais pourquoi (doublon ?).

Sinon voici sa définition :

Dans la culture anglo-saxonne, le prénom Kendra signifie « celle qui tranche » ou « celle qui décide ». Au final c'est plutôt raccord.

Kendra
( Modifié )

FDM Je n'aime pas pour l'instant la quincaillerie, j'ai l'impression de devoir "construire" autour d'elle, j'ai du mal à me projeter avec.

Kendra
( Modifié )

Termite Merci ! Pour l'orientation des fonds, Didier, juste un peu au dessus me l'a déjà souligner, c'est une erreur je ne savais pas la bonne manière de faire. Sans savoir, j'ai quand même ajouté un jeu d'environ +/- 2 mm pour éviter ce phénomène.

Oui, j'ai des ciseaux Lie-Nielsen, également des japonais, mais à choisir, je ne prendrais que des Lie-Nielsen. L'acier japonais, plus dur/cassant au bout se retrouve d'avantage en échec sur nos bois locaux tandis que les autres coupent autant et ne bronchent jamais.

Je devrais avoir des actions chez Veritas, on ne voit pas tout sur les photos à cause des tiroirs, mais, je ne suis pas loin d'avoir toute leur "gamme". J'espère les garder toute ma vie vu le coût total.

Kendra
( Modifié )

dneis Merci ! Je connais ce monsieur que récemment, c'est juste impressionnant de qualité. J'ai un rabot à queues d'arondes avec un guide parallèle, le soucis, c'est que l'on se retrouve d'un côté dans le fil du bois et de l'autre non lors de l'usinage de la partie mâle. Le mieux, est, je pense d'investir dans une défonceuse pour cet assemblage.

Kendra
( Modifié )

bernardrebout Merci, c'est vrai que je ne compte pas mes heures, mais de l'envie se forme la patience, nécessaire pour le travail à la main.

J'ai tout à apprendre sur la finition, je trouve seulement que l'huile de camélia teinte/jaunit peu le bois et est facile à poser, mais cela doit être le cas de toutes les huiles j'imagine.
Actuellement, je dispose d'huile de camélia, d'huile danoise, de pavot et de tung.

J'aimerais m'initier au vernis au tampon, par contre sur des grandes surfaces comme cela, je suppose que c'est difficile.

Kendra
( Modifié )

Yam59 Merci ! Ma chambre doit faire un peu plus de 20m², et en effet, j'ai un autre emplacement plus spacieux pour faire les premiers débits mais sinon, l'intégralité se passe dans ce petit lieu. Néanmoins, j'ai utilisé le salon pour la partie collage.

Kendra
( Modifié )

Bernarddu34 Merci des conseils ! Je note pour les livres (j'en achète de plus en plus), l'investissement dans une défonceuse aura forcément lieu un de ces jours, mais dans une chambre cela est complexe, il me faut obligatoirement une centrale aspirante qui prend beaucoup d'espace.

Kendra
( Modifié )

bernardrebout J’achète généralement plus mes produits chez Fine tools, mais, aussi chez Dictum il est vrai, un peu par défaut je ne connais pas de vrai bonnes "adresses" pour les produits de finition en particulier. Du coup, je prends à l'endroit où j'achète mes outils.

Après essais, l'huile danoise toute prête que je possède ne révèle pas aussi bien les veines du bois que l'huile de camélia, je suis donc parti sur cette dernière. Mais, a l'avenir, je me concocterai ma propre huile danoise s'il le faut.

Si j'ai bien compris, l'huile de pavot n'est qu'un "équivalent" à celle de camélia ? Non mélangé à l'huile de tung, elle n'apporte également pas de résistance mécanique toute seule, quel est donc son utilité pure et sa principale différence avec l'huile de camélia ?

Je tenterai le vernis au tampon sur un petit projet un de ces jours, le "vrai" c'est celui que passent les luthiers sur leurs instruments en des dizaines de couches ? En effet, cela prend du temps, mais cela n'est pas un problème pour le moment.
Je commence à m'informer sur le sujet, mais, sur youtube, je trouve que l'on tombe sur tout et son contraire sur la question. La gomme laque, la base du vernis au tampon, certains l'appliquent au pinceau, cela change la "profondeur" de la finition ?

Merci des précisions en tout cas, je ne suis pas contre des renseignements !

Kendra
( Modifié )

Fof Merci pour les infos fof ! Lorsque je vois tes créations, je comprends qu'il existe pas mieux pour mettre en valeur le bois.

Du coup, tu l'appliques au pinceau pour les "grands" meubles et traditionnellement au tampon sur les petites surfaces ? Lors d'une session, quelle est sa durée, le nombre de passe de vernis ? De ce que j'ai compris, cela sèche très vite on enchaîne donc les passes.

Je ne savais pas que l'huile d'olive pouvait servir à lubrifier le tampon, comment on "l'enlève", en toute fin ? Appliques-tu à la fin un vernis dessus la gomme laque pour lutter contre la faiblesse de cette finition contre l'alcool ?

Je travaille dans la vente de produit carrosserie peinture, mon magasin est plein de vernis PU plus ou moins cher, avec des caractéristiques différentes, il y a peut être moyen de s'inspirer de ce que j'ai sous les yeux au final. Merci pour le temps !

Kendra
( Modifié )

Fof Waouh, merci pour cette longue explication très détaillée ^^. Tu me confirmes des pensées, rêves que j'ai sur le sujet.

Il faut vraiment que j'essaye un jour mais, certainement pas sur un meuble comme celui pour mes outils, il y a trop d'angles et recoins pour un débutant et je suis totalement d'accord avec toi sur le rendu too much de la chose si mal dosé.

Chose toute bête, je n'avais jamais remarqué que je trouvais le vernis au tampon si beau, c'est parque qu'il n'y avait pas ce "voile" laiteux en lumière rasante comme tu le décris. En effet, on voit toujours ce qu'il y a derrière le vernis, c'est dommage de venir "gâcher" le travail avec un vernis traditionnel par dessus.

C'est vrai qu’il y a aussi l'étape du bouche pore suivant l'essence de bois. Les vidéos sont de toi ? Si oui, il n'y a pas de doute maintenant, je sais à quoi me référer dans la jungle qu'est YouTube sur ce sujet. Ton résultat parle de lui même donc la méthode ne peut être que bonne.

Je comprends le fait que dans l'ancien temps, vernir au tampon fut un métier à part entière.

Merci pour tout, je n'ai plus qu'à expérimenter, forcement rater mais surtout recommencer pour arriver à ton niveau d'expérience !

Kendra
( Modifié )

Fof Dernières petites questions promis, tu utilises toujours de la pierre ponce pour boucher les pores ou un autre produit ?

Dans la vidéo, tu montres une résine polyuréthane de la marque Liberon je n'ai pas bien compris si ce produit sert à boucher les pores ou apparemment à fixer la couleur de l’amarante dans ce cas précis ?

Y a t-il une différence de rendu par la suite si on bouche les pores avec de lhuile danoise par exemple (à tester si cela ne provoque pas de réaction, vous n'êtes pas sûr dans la vidéo) au lieu de la pierre ponce plus difficile à passer ? Alors, pourquoi s'embêter avec de la pierre ponce ?