L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

Luccio

Fabrication plateau de table sans emboiture.

Bonjour,

J'ai un client qui veux une table légèrement ovale et ne souhaiterai pas d'emboiture en bout de plateau. Il n'a pas encore fait son choix quant à l'essence de bois. (frêne ou chêne)

Je lui ai parlé de plaqué un plateaux de CP auquel j'aurais ajoutè des alèses seulement, je n'ai pas de presse à plaquer et je n'ai pas vraiment la place d'en installer une pour l'instant (en fait, je pense plutôt réaliser un cadre sous vide d'ici quelques temps mais bref...).

J'ai donc penser lors d'une insomnie à faire des planche en contre collé (quelque chose comme 3x15mm) et les assemblé ensuite comme un plateau massif classique en espérant que la stabilité du bois sera meilleur dans ces conditions.

La vue des chant est un semi problème car ils seront usiné en quart de rond en dessous et ne se verront pas trop.

Je demande donc un avis au sujet de la stabilité d'un plateau réalisé de la sorte. Qu'en pensez vous?

Merci de votre intérêt et bonne soirée.

Kentaro
 

Tu vas croiser le fil ou pas ?

Luccio
 

C'est pas spécialement prévu au programme!

Kentaro
 

Si tu ne croises pas les fils, tu auras des planches accolées dans le même fil, et cela bougera allègrement de la même manière qu'un bout plein... C'est pas magique, le bois... Soit tu croises le fil (et tu fais du contreplaqué), et dans ce cas, c'est assez stable, soit tu ne croises pas le fil, et tu ne fais que rajouter des couches, sans donner plus de stabilité à l'ensemble.

Boris Beaulant
 

En attendant, j'aime beaucoup la forme.
As-tu la possibilité de mettre une capture du piétement seul sans le plateau aussi ?

Je dis ça, parce que j'ai comme l'impression que les pieds vont avoir une petite faiblesse en latéral s'il ne sont pas liés par une sorte de traverse dans la largeur. Pas au point de cesser, mais au point que la table pourra gigoter.
C'est du vécu. Sur cette table et cette table que j'ai été obligé de renforcées.

Kentaro
 

Je n'osais pas le dire... ;) . Le plateau risque fort de pivoter sur lui-même selon a axe vertical, si on pousse un peu sur un coin. Mais peut-être est-ce le cas de toutes les tables modernes... Les gens sont peut-être habitués à ne plus avoir de bonnes tables bien robustes...

sylvainlefrancomtois
 

Hello , il y auras surement souplesse !!! mais pas autant que cela quand un piétement est dans une logique pyramidale !

Luccio
 

La section des pieds est prévue pour 50mm d’épaisseur et de 50 a 90 pour la largeur.

Ça me paraissait pas mal mais tu me mets le doute ^^

Boris Beaulant
 

Merci pour le modèle du piétement. C'est pas sur la section des pieds que j'avais peur. Mais sur la petite traverse (qui réuni deux pieds dans la largeur). Plus elle est vers le centre de la table, plus les pieds peuvent faire travailler la grande traverse en torsion. Et avec 70 cm de pied, ça fait un bon bras de levier. Et c'est ça qui donnerait à la table un sentiment d'être branlante.

Luccio
 

J’écarterais peut être un peu plus les traverses pour etre sûr du coup alors.

Merci pour l'avis.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
?

6 réponses

3
etiennedesthuilliers

bonjour
un plateau de table est stable lorsque l' on choisi bien ses bois , que l'on les assemble en faisant attention aux déformations à venir j' toujours fait mes dessus de table en massif et je n ai en general aucun problème
éviter le frêne car il est difficile de trouver du frêne très doux qui ne soit pas raide et de belle couleur et très étoffé
choisir un chêne gras sur quartier dans une bille de pied très étoffée bien sec 10 pour cent environ et ainsi le tour est joué et votre client sera satisfait
bon travail

Luccio
 

C'est quand même surtout le client qui va choisir l'essence de bois. Et tu ne mets pas d'emboiture sur tes plateaux?

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
1
sylvainlefrancomtois

hello

Il existe des milliers de tables en massif sans emboîtures qui n'on jamais travaillées (usage intérieur )
Je rejoint @etiennedesthuilliers sur ce sujet ! bois sec , fausses languettes borgnes (non débouchantes en bout ) bois de cartier ou atermoiement des cœurs et refente des bois trop larges ,re-essuyage du bois débité brut avant corroyage ,etc ..!

Pierre Chapo et Charlotte Perriand par exemple ont émis des multitudes de tables et bancs sans emboîture et qui n'ont pas bougés depuis les années 50 !!

https://www.google.fr/search?t...

Mis à jour
vincelnx

excusez ma question de béotien, qu'est-ce qu'une emboîture ?

Boris Beaulant
 

@vincelnx, tu auras une réponse par ici.

sylvainlefrancomtois
 

@borisbeaulant +1 et il n y a pas de questions idiotes

vincelnx

Merci messieurs

Luccio
 

Merci du retour, déformation de formation, on m'a appris a pas faire sans emboiture et j'ai même pas penser a essayer!
Je refend toujours au delà de 18cm mais par contre, qu'entends tu par ré-essuyage des bois débité avant corroyage?

sylvainlefrancomtois
 

Idéalement par exemple débiter le vendredi et corroyer que le lundi , cela met le bois en température (sec et chauffé) de l'atelier et permet de libérer les tensions éventuelles ! vois tu ?

Luccio
 

Okay, j'avais une mauvaise définition de ré-essuyer. J'essaye effectivement de le faire quand je le peux.
Par contre le coté "chauffé" de l'atelier, on voit que j'ai pas présenté la où je bosse! (ça reste au sec quand même.) ^^

etiennedesthuilliers
 

bonjour
pourquoi 18 cm , la largeur à conserver va dépendre de votre bois ce peut être 8 cm que 40 cm ou même beaucoup plus cela va dépendre de la situation de votre plateau dans la bille , de la qualité du bois , de son essence et de la largeur de votre raboteuse ;
dans certain bois mon plateau de table fait 90 cm sans joint le problème c'est d avoir une calibreuse assez large et une bille assez étoffée ce qui est possible dans certains bois dit exotique

sylvainlefrancomtois
 

@luccio pas humide c'est essentiel !

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Luccio

Je suis d'accord pour la stabilité du placage seulement, vu la taille du plateau, je ne pense sincèrement pas être suffisamment équipé pour assurer un bon serrage.

Sinon, j'ai pensé à faire un défoncé sous le plateau afin d'y incruster une cornière métallique par dessous sur les deux bouts de la table afin de faire office d'emboiture. Je vais peut être partir la dessus, ça me parait simple et efficace tout en restant avec du massif. Si vous voyez une grosse contre-indication, je suis tout ouïe.

rbizard17
 

je l'ai déjà vu sur une superbe table à manger et apparemment cela fonctionne très bien !!

Luccio
 

Cool, je pense partir la dessus pour assurer le truc alors!
Merci du retour.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Santé !

Je n'ai pas d'expérience en la matière, mais ma connaissance théorique du sujet me pousse à aller dans le sens du placage également.

Mais j'interviens surtout pour émettre l'idée que je pense que si tu n'as pas la place pour une presse à plaquer, peut-être as tu la place (et les finances) pour investir dans des presses de 40 ou 50cm de saillie . Un tel investissement te permettrait d'accéder à la technique du placage plus quelques autres cas où ils te seront utiles. Non ?

Mis à jour
Boris Beaulant
 

Une ancienne presse à plaquer est plus encombrante que cher. La mienne m’a coûtée 450 euros ;)

Luccio
 

Il y en avait une a 160€ pas loin de chez moi il y a peu. Mais vraiment pas la place pour l'instant. J’étais un peu triste quand même!

Boris Beaulant
 

Ha oui, ça aurait été une affaire. Reste qu'il faut quand même avoir les plaques d'alumine et tout ça avec.

Luccio
 

titmaster: Effectivement, ça pourrait être une bonne idée. Il s’avère que mon budget est un peu court et ne va pas me permettre d'investir dans autant de presse pour l'instant mais sûr que ça aurait été pratique et sûr que je vais finir par investir dans quelques unes.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Nico39

Pour rester sur le concept défini je pence que le placage reste la seul option "idéal" (contrainte de déformation + visu des extrémités). Quelle format fait la table? Avec des bons tasseaux (idéalement légèrement en banane pour mettre de la pression au milieu) si elle n'est pas trop large ça me semble jouable de s'en sortir sans presse et sans montage complexe et long à mettre en oeuvre.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0
Kentaro

Je collerais/ assemblerais des planches de 4 ou 5 mm sur un plateau en bon cp de bouleau ou de hêtre.
Cela ne bougerait pas du tout.

Pour coller les planches, pas besoin d'une presse à plaquer. Quelques gros bastaings ou chevrons empilés et croisés en longueur et largeur, et des presses sur les bords.

Kentaro
 

IL est très facile de réaliser une presse à plaquer démontable et pas chère:

https://www.lairdubois.fr/pas-...

Luccio
 

Merci de la reponse. J'ai fait à peu près la même en moins large pour faire des poutres en lamellé collé.. C'est effectivement une bonne idée de l'elargir pour le placage!

Merci pour la suggestion, je pense que je vais m'y atteler quand j'aurais un moment.

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.
0 coup de coeur
178 vues
6 réponses

Licence

Licence Creative Commons
Navigation