9 réponses
par glaude il y a 2 mois
jacquespatry

je travaille essentiellement du chêne et le bleu mauve noir sur les mains est la réaction au tanin du chêne:
-pour l'enlever, se laver les mains à l'eau de javel
-pour ne pas en avoir sur les mains, porter des gants
j'ai choisi la deuxième solution depuis longtemps et j'ai du mal à travailler sans gants maintenant et du coup, je n'ai que très rarement des échardes

jacquespatry

bonjour,
j'ai fabriquer une porte sur ton modèle il y a 15ans pour un copain, pour une maison en pan de bois isolée, les lames horizontales et verticales de 15 mm d’épaisseur prennent en sandwich un contreplaqué de 15mm alésé en chêne. le tout est assemblé avec les clous forgés repliés, pas de colle. je ne me rappelle plus si j'ai mis une plinthe ou un jet d'eau en doucine engravé. elle est férée avec des pentures viellies sur un bâti en chêne avec avec un joints d'étanchéité, barre de seuil en alu et serrure 3 points en applique, elle est toujours en place et fonctionne parfaitement

jacquespatry

j'ai celle-laau boulot, ça marche à condition d'acheter les bons bédanes, pas les premiers prix chinois, je l'ai depuis peu de temps, je m'en suis servit occasionnellement pour des petites série de mortaises, niveau précision, ça va, mais il doit avoir mieux, d’aspect et au niveau finition, elle est un peu cheap, cela reste de la chinoiserie rustique. il faut surveiller les jeux de fonctionnement et les régler régulièrement (vis allen + écrou de blocage) je dirait que pour un usage occasionnel, quelques heures de fonctionnement par mois, c’est un bon rapport qualité prix, si tu veux l'utiliser en usage intensif, prend dans la gamme supérieure

jacquespatry

les miensici

jacquespatry

bonjour, ici,c'est le site de la quincaillerie Setin pour les particuliers

jacquespatry

bonjour,
au boulot, j'utilise la makita, mais difficile d'avoir plus profond que la photo du lit de Boris. et physiquement, c’est dur.
pour obtenir plus profond, le sablage est plus efficace.
mais il y a beaucoup de contraintes.
pas question de faire ça dans l'atelier, il faut un endroit dédié et une sableuse.
un exemple sur youtube
travaillant dans un entreprise de restauration de monuments historiques, on emmène les bois à vieillir chez les pierreux qui disposent d'une cabine de sablage, on utilise l'archifine blanche n°5, un sable issu des déchets de verrerie, c'est long à faire aussi, mais le résultat est top.
par contre, il existe des entreprises spécialisées qui peuvent te le faire, pour ton ensemble, je dirais à peu près 2 à 3 heures de sablage
pour moi, c'est le meilleur résultat que j'ai obtenu

jacquespatry
Meilleure réponse

a la providence 151 rue du Fbg Saint-Antoine 75011 Paris France
leur site
tu trouvera déjà beaucoup de choses, mais faut ce rendre sur place

par valoch il y a 1 an
jacquespatry

bonjour,
j'ai une lurem c26, pas exactement la même que l'annonce 2, avec un seul moteur(3 cv 220 v), tout le système de renvoie de poulies de la scie et du changement d'opération peut faire peur, mais, après avoir changé les roulements (à la presse) ça marche.
les avantages : machine rustique assez facile à entretenir, précise, stable parce que lourde (450 kg) et d'une qualité supérieur aux 2 autres
les inconvénients : pas aussi pratique que les machines récentes avec le chariot au ras de la lame
je n'en ai pas un usage intensif, il y a forcement une différence avec le matos pro de mon boulot, mais, en ce moment avec le confinement, elle me sert bien, j'en suis content
si tu en achète une des 3, télécharge la notice, pour avoir toute la liste des accessoires (guide à lunette, mortaiseuse, guide de tenonnage, presseur, ect) pour vérifié qu'elle est complète

jacquespatry
Meilleure réponse

bonsoir,
je suis d'accord avec sylvainlefrancomtois pour la datation de l'escalier et d'accord avec kentaro, pour la rambarde, elle a été refaite fin 19ème ou début 20ème, on voit les restes des 2 gougeons sur le départ de l'escalier.
je suis de Rouen et je travaille chez Lanfry, en centre ville certain immeuble paraissent haussmannien, mais sont habillés en plâtre et la structure date parfois du 15ème siècle, comme par exemple l'immeuble en haut du Bd des Belges près de la place cauchoise qui est rester étayer presque 20 ans pour finalement être rasé, parfois tu te retrouve face à 400 ans de cache misère !!