938 réponses
Kentaro
( Modifié )

Tu n'as jamais vu le film "Apollo 13 " ? 😲

Il y a 50 000 manières de fabriquer des raccords.

La première qui me vient à l'esprit, c'est de prendre une bouteille en plastoche... Si elle est pas assez grande, on la coupe dans le sens de la longueur, et on en remet une autre, également coupée, par dessus. On enfiche le tout sur les deux tubes, on met du bon scotch, et miracle, ça marche et ça tient!!

Sur l'un de mes aspirateurs, cela 5 ans que j'ai simplement mis du scotch entre les deux tuyaux pas du même diamètre... Le pire, c'est que ça tient!

Mis à jour
par Ara il y a 13 heures
Kentaro

Tout simplement:

  • Traçage avec un gabarit.
  • Découpe à la scie à ruban.
  • Finition à la ponceuse cylindrique.

Pas de montage, pas de réglage, pif pof pof, pif pof pof... ça va très vite.

Kentaro
( Modifié )

Et le théodolite du pauvre ? l' inclinomètre de Néanderthal ? le laser de Toutankhamon ? le sextant de Magellan ?

Sur un piquet d'hauteur donnée, une longue règle qui pivote, avec deux pointes de même longueur aux deux extrémités. Un poids au bout d'une corde pour définir la verticale.

Avec les deux pointes aux extrémités de la règle, tu vises un autre poteau, de même hauteur, placé au bout de pente.

Tu as alors l'angle de la pente... Cela peut être très précis... et ça coûte rien...

Mis à jour
Kentaro
( Modifié )

Les parquets qui entouraient la chambre de l'Empereur du Japon en son palais de Kyoto grinçaient et faisaient comme de la musique quand on marchait dessus. C'était fait exprès, pour réveiller l'Empereur et ses gardes, au cas où un vilain méchant se fût approché de trop près...

J'ai longtemps habité à Paris dans de vieux immeubles hausmanniens et cela grinçait de partout, avec des endroits où c'était un peu mou. C'est le propre (et le charme...) des vieux parquets et des vieux appartements...

Mis à jour
Kentaro

Le bois est un matériaux à surprises...

Sans doute des champignons ou bactéries à l'intérieur du bois, qui l'ont altéré. Quand tu as raboté les planches, l'air a dû amplifier l'oxydation, de même que la finition.

IL faut mettre le nez dessus pour le voir. Soit tu essaies de vivre avec, soit tu recommences avec d'autres planches.

Kentaro
( Modifié )

Il y a une très forte probabilité pour que la colle utilisée pour le plan de travail ne soit pas faite pour l'extérieur.
Dans ce cas, quelque soit la "protection", les morceaux vont sans doute se décoller après quelques années. En tout cas, cela va pas mal travailler.

Sinon, pour les protections les plus efficaces, 3 couches d''époxy, ou 7 couches de vernis marine, à renouveler tous les ans.
Mais cela donne très vite une couleur jaune foncée au chêne. Disons que cela donne un effet "belle plaisance"...

Mis à jour
Kentaro
( Modifié )

Les étaux en fonte sont faits pour le travails des métaux. Les étaux en métal abîment le bois au moindre choc.

Pour le travail du bois, il vaut mieux une presse ou un étau en bois (étau de sculpteur).

Trois exemples que j'ai réalisés:

Il est très facile de se le fabriquer avec une vis à 30 €

york.cz/fr/wor...dard-double--hv

Il y a plein d'autres exemples:

lairdubois.fr/...eations/?q=étau

Mis à jour
Kentaro
( Modifié )

Pour le filetage, on peut le faire avec une défonceuse sur un chariot, et un montage (des poulies) qui fait que quand on fait un tour sur la pièce à usiner, le chariot avance de la longueur du pas de la vis à usiner (comme sur un tour à métaux avec une vis mère).

Un peu compliqué, mais tout à fait faisable.

Mis à jour
Kentaro
( Modifié )
  • C'est de l'avivé, pas du brut. Le prix est très différent.

  • En ce moment, c'est la pénurie pour les bois de construction, résineux ou chêne. Entre les américains qui rachètent tous les résineux qu'ils trouvent, et les chinois qui prennent tout le chêne pour en faire du parquet, il ne reste plus rien. D'où les prix qui flambent.

Mais ce n'est pas uniquement le cas du bois. L'alu et l'acier ont augmenté de 70%, les machines à coudre Singer de 30 % , les lunettes astronomiques ont doublé de prix, les tarifs des transports ont augmenté de 70%...

Peu de gens en parlent, mais nous sommes face à une énorme choc inflationniste...

Mis à jour
Kentaro
  • Bois blanc, clair et sans tanin.
  • Pas de finition, qui de toute façon, va partir très vite.
  • Durée de vie sans doute pas énorme, mais tant pis, on en refait un quand c'est vraiment pas beau...
Kentaro

Si c'est pour bricoler de temps en temps, tu as tout à fait le droit de faire du bruit avec des machines.

On peut supposer que tes voisins ne se privent pas avec leurs tondeuses, tronçonneuses, coupes haies, et autres joyeusetés, alors...

De toute façon, si tu bricoles, une raboteuse, c'est en marche pendant une dizaine de mn, pas plus... Ce dure bien moins longtemps qu'un coupe-haie...

Si tu veux ouvrir un atelier professionnel, c'est autre chose.

Kentaro
( Modifié )

Tu vas complétement bouziller tes machines. Surtout n'y touche pas. Tu peux m'envoyer le tout par transporteur, je te donne mon adresse par MP.🙃

Mis à jour
Kentaro
  • Pour ce qui est du jeu nécessaire, après avoir fait ton trou, place la pièce sur un radiateur, pendant quelques jours. Le bois va se rétracter, et tu pourras enfiler la douille sans problème.

  • Mais attention, une mèche plate de 38 mm, c'est dangereux... Cela peut faire très mal...

Pourquoi ?

Parce que la plupart du temps, ces mèches sont tordues. Ce qui signifie que la mèche ne tourne pas rond autour d'un centre...

Il faut donc une perceuse à colonne et une bonne... Et il faut TRES bien amarrer la pièce à percer.

Si la pièce est bien fixée, avant de mettre en marche, enfoncer la pointe de la mèche dans la pièce au centre du trou à percer. Comme cela, la mèche sera un peu contrainte, et cela se passera un peu mieux.

Mais il y a toujours des risques.

Quand j'utilise ce genre de mèche, je mets un plateau de cp devant mon ventre, en protection. Je me sens plus en sécurité.

On me dira que je déconne... Peut-être, mais il se trouve que j'ai eu l'expérience de ce genre de mèche plate qui bloque dans le bois, et la pièce qui se met à tourner et arrache la main et le bide du type qui essaie de la retenir...

Kentaro
( Modifié )

Je n'y connais pas grand chose en charpente, mais j'essaie d'utiliser mon bon sens.

La poutre en bas agit en tension. C'est comme un câble métallique tendu. Elle empêche la partie haute de s'effondrer en repoussant les murs.

Si en enlève cette poutre, il faudrait faire comme dans les églises, avec d'énormes arc-boutants à l'extérieur pour empêcher les murs de s'écarter, ce qui serait une aberration...

Cette charpente est une merveille absolue telle qu'elle est.

Je n'y toucherais surtout pas... Quand au reste, j'essaierai de faire une restauration a minima, en touchant le moins de choses possibles... (si ce genre de conseil est encore compréhensible de nos jours et vu la question, et les trous partout dans les murs, j'ai peur que cela soit déjà mal parti...)

Mis à jour
Kentaro

De toute façon, faire des meubles avec des noeuds, des trous et des fissures, c'est du bricolage même si c'est peut-être "tendance" sur le Tioube,

Donc, au final, si tu veux boucher tout ça, tu mets un peu tout ce que tu trouves, colle à bois mélangée à la sciure, epoxy, mastic, sika, etc...