133 réponses
dneis
( Modifié )

Dressage

J'ai rassemblé ce que j'ai pu trouver sur les meules en grès ici:

Dans les photos des livres il y a des explications sur le dressage des meules.

En bref, faire tourner la meule contre un morceau d'acier, à main levée.

Heurtematte donne également des détails sur le dressage des meules.

Pas besoin d'électricité 😉 !

La calé étagée

permet de caler un fer de rabot et de l'affûter simplement en faisant tourner la meule vers le fer (voir Heurtematte ou mon pas à pas).

Mis à jour
par camema il y a 9 jours
dneis
( Modifié )

Je vais répondre sur la question -hautement subjective- de la bonne affaire.
N'étant pas compétent sur la question de la semelle en stratifié. J'avais déjà vu cela au moins une fois, mais je n'en ai pas de telle.

Qu'est ce qu'une bonne affaire ? Vaste question. Pour moi c'est quand cela correspond à un prix inférieur au prix que j'étais prêt à mettre.

Quand au prix du marché d'occasion des rabots en bois, je pense que cela dépend de l'offre et de la demande, de la rareté des rabots, de leur état, de leur qualité (réelle ou supposée).

Certains antiquaires cirent les outils montés, avec décapage plus ou moins poussé, remontage du fer parfois à l'envers, et vendent cela plusieurs dizaines d'euros... Ce n'est pas chez eux que je vais chercher mes outils.

Nota: je suis sur Lyon, et j'ai l'impression que dans la région, les rabots bois sont nombreux.

J'ai déjà acheté plusieurs lots, voire des caisses de menuisier entières. En général, les lots sont moins chers que des achats au détail. Toutefois, il y a parfois des outils inutilisables ou inutiles dans les lots.

Bref, si je suis à moins de 5€ pièce pour un lot de rabots, j'estime avoir fait une "bonne affaire". Barrière tout à fait personnelle. Et liée au fait que j'ai déjà beaucoup de rabots...

Autour de 10€ pièce, je trouve que c'est un prix honnête pour un outil monté courant (rabot, guillaume, outil à moulure, bouvets à joindre) et en bon état. Les varlopes, de par leur taille, méritent de passer à 15€ ou 20€.

Étrangement, les bouvets à approfondir cotent peu, alors que ce sont des outils initialement assez chers et un peu complexes (nombre de pièces). En revanche, trouver un bouvet à approfondir avec son jeu de fers complet (de 6mm à 14mm) est extrêmement rare.

En revanche, je ne garde pas les rabots trop vermoulus (plus d'une demi-douzaine de trous apparents). Si jamais tu découpes ton outil monté à poignée (rainure de parqueteur ?), il ne doit plus rester grand chose dedans de solide.

Donc si on compte 40€ pour les 2 varlopes et le guillaume (les autres sont bouffés), ça va.

Voilà pour mon expérience et mon positionnement. Cela reste des prix dérisoires face à l'utilité et aux services rendus par ces outils montés.

Mis à jour
dneis

Est ce que l'utilisation d'un racloir ne permettrait pas de résoudre tout ou partie du problème ?
Moins de poussière, pas de consommable. Simple, efficace dans beaucoup de situation 😉

dneis

Deux approches possibles

1. Calcul RDM

Résistance des matériaux.

Tu peux simuler le chargement de tes étagères et voir quelle est la déflection (flèche au centre).

Tu auras besoin du moment quadratique : I=(b x H^3)/12
Dans ton cas, b = 0.24m (largeur) et H = 0.027m (épaisseur planche).

Pour le module d'élasticité E, voir les fiches externes Tropix dans la fiche essence

mais pour du bois, en général autour de 12000 MPa (méga Pascal).

Les calculateurs:
clearcalcs.com...eam-analysis/au
webstructural....calculator.html

Regarder la déflection.
Éventuellement les contraintes, mais c'est chose plus complexe suivant ton bagage technique.

2. Expérimenter !

Tu prends la planche en question, tu la mets sur deux tasseaux aux extrémités, et tu montes dessus au centre. Tu décides si cela te semble assez résitant, tu peux sauter un peu dessus.

Une règle de trois pour corriger la déflection si tu es plus lourd ou moins lourd que tes livres.

La charge de tes livres sera répartie, contrairement toi qui sera une charge concentrée au centre (ce dernier cas étant plus défavorable).

dneis

Et pourquoi pas une machine à meuler ?
On en trouve d'occasion pour quelques dizaines d'euros.

dneis
( Modifié )

J'ai rassemblé pas mal de documents et de liens sur l'identification des essences. Voir cette collection:

et ce pas à pas entamé:

Si tu as des questions sur les livres que je possède, je peux donner des détails 😉

Mis à jour
dneis

Réponse courte

Jette donc un coup d'oeil à mes pas à pas sur la question:

lairdubois.fr/...@author:"dneis"

Quelques détails

retirer au maximum (et proprement) la rouille du fer et du contre-fer

Papier abrasif. Pas besoin d'être plus royaliste que le roy, c'est la plane et le biseau qui nous intéressent ici, la zone du contrefer en contact avec les copeaux également.

comment avoir une semelle aussi plate que possible après ponçage ?

Raboter la semelle avec un autre rabot permet de la replanir. Finition à l'abrasif sur une surface bien plane, avec un mouvement qui fait que ça reste bien plaqué à plat.

Après ponçage du reste du corps du rabot, dois-je appliquer un vernis particulier ?

😱 pas de ponçage, garde la patine. Éventuellement un léger coup de racloir s'il est vraiment encrassé, ça suffit. Et non, pas de finition, brut.

Pense à utiliser de la paraffine sur la semelle pour améliorer la glisse lorsque du t'en sers.

dneis
( Modifié )

Pièce de droite en orme ?

Mis à jour
dneis
( Modifié )

Peut être du tamaris...
il y en a beaucoup en bord de mer.

tabp.forumacti...e-poche-tamaris
duckduckgo.com...s&ia=images

Mis à jour
dneis

Bonjour ewaldf

Les petites annonces ne sont pas à mettre dans la rubrique questions.

Il y a une rubrique dédiée pour les petites annonces, elle s'appelle "annonces" !

lairdubois.fr/annonces/

Merci.

dneis
( Modifié )

Je comprends ta déconvenue.
Mais finalement on apprend plein de chose avec l'occasion, et la prochaine fois tu sauras ce qu'il faut regarder. C'est vrai qu'il y a plusieurs points à surveiller sur un rabot:

  • fût en bon état (pas fendu, pas trop déformé au niveau des oreillons);
  • fer affûtable (planche pas trop piquée);
  • géométrie de l'embouchure;
  • semelle pas trop usée...

Le contrefer et le coin peuvent être remplacés. Pourvu que l'on trouve une tôle de 2mm d'épaisseur.

Pour les ciseaux, à partir du moment ou planche est plane, tu pourras l'affûter et l'utiliser. Préfère les outils marqués de marques connues, j'ai rarement été déçu en ce qui me concerne.

Pour les scies, vérifie:

  • qu'elle n'est pas trop piquée (un coup de papier abrasif doit suffire);
  • que la lame est droite et plane;
  • que la ligne des dents est rectiligne (il arrive qu'elle soit creusée à force d'affûtages successifs, c'est plus difficile si tu rattraper cela);
  • que les dents n'ont pas une forme trop exotique suite à un affûtage non "conventionnel".
    Si c'est une scie montée, le cadre n'est pas très compliqué à refaire, donc s'il est piqué peu importe, tant que la lame vaut le coup.

Pour l'outillage mécanique, vérifier que le mécanisme fonctionne correctement, un graissage suffit généralement à améliorer la fluidité du mouvement.
Seul point à surveiller, les mors des mandrins de chignoles: les ressorts sont parfois fichus (écrasés, tordus) et les mors mal maintenus.
Vérifier que les mèches torses ont encore des couteaux/traçoirs (il reste plus grand chose parfois avec les affûtages successifs) et une vis d’entraînement corrects.

Et pour finir 😉

Mis à jour
dneis

Sans aucune certitude, mais on dirait quand même du

par Dreo il y a 2 mois
dneis

J'ai rassemblé pas mal d'informations ici:

On retrouve également des dentures progressives chez Peugeot Frères, que ce soit sur les lames de scies égoïnes ou les lames de scies montées:

archive.org/de...ge/n15/mode/2up

On trouve la manière d’affûter de telles dentures ici:
archive.org/de...ge/n71/mode/2up

dneis

Il y a à l'heure actuelle une grosse mode de l'établi français bien épais et costaud (dit "Roubo" parce que les anglais l'on redécouvert en lisant les ouvrages du dit personnage).

Bon, c'est sûrement un très bon établi mais ça nécessite beaucoup de bois.

Alors moi j'aime bien l'établi anglais, comme celui proposé par Paul Sellers notamment, qui peut être fait avec de grandes planches, sans des tonnes de collages pour avoir de grosses sections. En résineux, donc plus économique.

paulsellers.co...orkbench-plans/


Sinon, il y a l'établi de style Marovian, démontable, un poil plus complexe à réaliser, avec un plateau plus épais...

par Omar23 il y a 3 mois
dneis

Voici, de ma maigre expérience, un livre qui m'a paru être une bonne introduction, bien rédigé:

J'ai aussi celui-là, mais il m'a moins plu:

sinon, j'ai un faible pour ce dernier, richement illustré et avec beaucoup de texte (disponible en ligne), toutefois ça commence à dater: