280 réponses
trente six seb

Faire un tenon de plus ! 😁

Ok, je sors 😂🤭 patapé patapé !

trente six seb
( Modifié )

La rouille n'est effectivement pas qu'un défaut esthétique. Elle ronge le métal. Certes il faut du temps mais ça commence par piquer un peu plus en profondeur et ensuite, ça ne fait que s'étendre.
Mais avant que tout tombe en poussière, tu auras des problèmes de glisse impossible, de planéité, d'affûtage qui ne tient pas, de tâches sur le bois (attention au chêne et autres bois tanniques en particulier), mauvaises rotations, blocages, etc...
Bref la rouille et l'ennemie de l'outillage. Une très fine couche n'est pas trop gênante en soit mais c'est le début

Mis à jour
par Florian-b il y a 15 jours
trente six seb

J'ai une idée de matériau que tu n'as pas cité : le bois ! 😉
Tu peux faire un rappel en chêne. Effectivement, bien mis en valeur, ça peut être très joli.
Dans les métaux, l'argent fond à une assez basse température également.
Sinon, tu peux utiliser n'importe quel matériau solide et tu fais un insert, nacre,, par exemple. Ou un morceau d'ambre avec une bébête dedans.

trente six seb

Regarde dans les créations de Vic66, comme celle ci :

Il y en a en parquet.

Le parquet massif, c'est du bois. Il se travaillera un peu différemment s'il est neuf ou si c'est du réemploi (attention aux clous et poussière, comme le dit sylvainlefrancomtois.

Pour le parquet stratifié, on peut aussi s'en servir.
Je l'ai fait ici et là :


Mais je déconseille. J'ai changé mon parquet et j'ai gardé l'ancien. Donc je m'en sers.
Mais c'est de la cochonnerie, il y a plein de trucs dedans pas très bons à respirer (il faut aussi porter un masque quand on scie du massif). Et en plus ça désaffûte beaucoup les lames.
Donc si tu en as, il faut l'utiliser, si tu cherches à acheter quelque chose, évite.

par lattellu il y a 21 jours
trente six seb

Perso, non, aucune idée.
Mais ce sujet a été évoqué ici :

Tu y trouveras peut être quelques réponses.

par alexisbeaugrand il y a 26 jours
trente six seb

Une presse à panneaux ?

trente six seb
( Modifié )

Perso, je ferais ça :

Mis à jour
trente six seb

Comme dit plus haut, il y a la xylothèque de l'ADB.

Sur le net, l'une des plus fournies et des plus fiable est hobbithouse : hobbithouseinc...dpics/index.htm

Le cirad n'est pas mal non plus, beaucoup d'informations en plus.tropix.cirad.fr/

Sinon en version papier, il y en a quelques uns ici : lairdubois.fr/...vres/?q=essence (présélection)

par Cyberkek il y a 27 jours
trente six seb

Il me semblait que c'était pour les parquets mais je ne retrouve aucune source. Du coup, je dois m'enduire d'erreur, j'imagine.

par gbill il y a 29 jours
trente six seb
( Modifié )

Ça dépend du pistolet, il faut lire le mode d'emploi.
Par exemple, j'ai un pistolet basse pression qui n'accepte pas la lasure. Pour l'huile, je ne sais pas.
La question est aussi de trouver une huile avec la bonne viscosité. Il faut donc également trouver un diluant adapté.
A titre personnel, je trouve que l'avantage de l'huile, c'est justement de ne pas avoir besoin de pistolet.

Mis à jour
trente six seb

Ca dépend où il est situé mais sur la droite, je mettrais des trucs qui pendouillent : balais, penderie, ou autre et sur la gauche des étagères : si c'est dans l'entrée, pour les chaussures ce serait bien.

trente six seb

Le fond est important pour la solidité d'un meuble et son maintient d'équerrage.
Si le mur n'est pas encore peint, il y a une solution facile que j'avais beaucoup aimé la solution d'Atelier bois couleur dans cette bibliothèque, avec un fond de la couleur du mur.

trente six seb
( Modifié )

Je m'auto - réponds, mais sans être schyzophrène, 3 ans après celui qui répond n'est plus le même que celui qui a posé la question.

Avec l'habitude, je sais quand ça ne coupe plus et j'affûte à ce moment là, au moment où je me sers de l'outil.

Avant, c'était fastidieux parce que j'affutais avec un guide sur des pierres japonsaises. Et pour dégrossir, toujours au guide mais avec du papier abrasif gros grain. Donc c'était long, relativement compliqué, nécessitait de la place (surtout avec les pierres japonaises qui nécessitent de l'eau), etc...

Maintenant, je dégrossis aux pierres diamant, puis pierre à huile et polissage au cuir.
Tout est à portée de main derrière l'établi et ça va très vite. Avant, je prévoyais une séance d'affûtage (toujours à contre cœur) maintenant je le fais dès que le besoin s'en fait sentir. Le tout à main levée, sans guide.

Je ne recherche plus la perfection de l'affûtage mais l'efficacité. Et en s'entrainant l'affûtage se rapproche -tout doucement, il reste du chemin- de la qualité, puis de l'excellence.

Cette méthode est expliquée en détail dans cette trouvaille :

Moralité : chacun ses méthodes, il y en a plein, le tout est de prendre des habitudes qui ôtent des contraintes, c'est quand même beaucoup plus plaisant (et sécurisant) de travailler avec des outils qui coupent.

Mis à jour
trente six seb

Prem's.
Mon expérience est très modeste, mais voici mon fleuron.

Grande baie vitrée à installer, on loue un camion plus grand pour la transporter sur le chantier, un 20 m3, 3.30 m de haut. Mais tout ça, c'est long, du coup.

Arrivée sur le chantier vers 10h00, le câble de téléphone passe dans la rue et descend un peu bas. Pas de souci, on le voit et on le remonte avec une perche pour faire passer le camion dessous...
... sauf que derrière les arbres, il y avait le câble qui amenait le téléphone à la maison... il a fait tssssoinnngggggg !

On se gare et on commence à organiser le chantier. Pas de voyage à vide, on amène les caisses à outils et on revient avec les anciens vantaux de la baie à changer. Tout pourris... la traverse basse se déboite et la vitre se tord et l'un des coins éclate.

On ramène le nouveau dormant prévu en rénovation...
... même en dépose totale ça passe pas !
On appelle le chef, 1/2 heure au téléphone, il se décide à venir. Non ça passe pas...
On a beau essayer, il y a un radiateur qui gène, il faudrait bouffer tout le placo jusqu'au linteau et creuser le parquet, après avoir découpé l'aile basse du nouveau dormant...
Il est midi la cliente arrive. Il faut lui annoncer qu'on ne pose pas la baie, mais qu'en plus il faut en recommander une. Minimum 8 semaines.

On en profite pour lui dire qu'il faudra qu'elle appelle les services de dépannage téléphonique.

Et on remonte l'ancien ouvrant avec une belle vitre décorée avec des autocollants...

Explication : le métreur a confondu côtes tableau et côtes de passage.

Moralité : TOUJOURS VERIFIER LES COTES AVANT DEMONTAGE.

trente six seb

Il y a un autre risque d'avoir le même nom que quelqu'un d'autre, c'est d'hériter d'une mauvaise réputation s'il fait des connerie et qu'il est mal noté sur Google ou autre.
Il faut que tu puisses être identifié sans possibilité de confondre avec un autre. Ça passe par les autres éléments de communication visuelle, logo, couleur du camion, etc...
Ensuite, rien n'interdit de faire les 2 et d'inscrire autant ton nom que le nom commercial. A toi de choisir lequel des 2 tu mets en avant.
Sinon, OAK, c'est bien, je trouve et ça peut t'attirer une clientèle internationale ! 😁