L'Air du Bois est une plateforme Open Source de partage collaboratif ouverte à tous les amoureux du travail du bois. (En savoir plus)

Rejoindre l'Air du Bois Se connecter

90 réponses
ukinoki

J'en ai acheté un, avec 2 rayons de courbure différents. Je ne m'en suis quasiment jamais servi. Je ne dis pas que c'est inutile. Simplement que ça ne me semble pas fondamentalement utile.

ukinoki

Une GTX10XC, même si ça ne vaut pas une scie sous table en fonte, ça marche quand même très bien.
Tu parles de l'angle horizontal ou de l'angle vertical?
Dans tous les cas, est ce que ta pièce est bien plaquée, bien plate et pas légèrement déformée? ou est-ce que le protège lame rouge n'est pas un peu trop surélevé, conduisant à un basculement de la pièce en cours de sciage?
Pareil pour le guide de coupe coulissant.
Quand au guide fixe, est ce qu'il se verrouille bien de chaque côté de la table et n'offre pas un léger jeu quand tu le contrains un peu plus en arrivant en bout de sciage?
ou est ce qu'il n'es pas légèrement déformé?
Bref tout ce qui peut conduire à un discret basculement de la pièce en cours de sciage.
Sinon, n'y a-t-il pas un jeu dans ton serrage de lame?
Parce que si une scie est mal réglée, la déviation se fait sur tout le long de la coupe et pas seulement sur une partie.

par Huiledecoude il y a 1 mois
ukinoki
( Modifié )

La Record Power qui n'est pas une copie de la Tormek, a de très bonnes critiques, comme toujours chez record power, et coûte 4 fois moins cher.
Par contre, pour ce que j'en ai entendu (ami qui en a acheté une et qui a fini par la revendre pour une Tormek - videos sur YouTube), les copies chinoises sont de mauvaise qualité (Scheppach, Leman, Triton..etc..).

Mis à jour
ukinoki

+1
Juste un truc, il arrive que la feuillure une fois dégagée de sa vitre fasse une profondeur suffisante de 14 mmm, ce qui te permet alors de remplacer ta simple vitre par un double vitrage très fin (on en trouve à partir de 14mm). Même si l'effet d'isolation est modérée par rapport à des doubles vitrages plus sérieux, le résultat est considérablement amélioré par rapport à la pose d'un simple vitrage.
Il suffit parfois de simplement approfondir la feuillure, à la défonceuse, sur rabot guillaume ou au ciseau à bois avant de poser le nouveau vitrage. C'est assez simple et le résultat est spectaculaire. Tu peux coller la vitre au sikaflex qui ne vieillira pas dans le temps.

ukinoki
( Modifié )

Bonjour,
Excuse moi pour le discours technique mais le problème est loin d'être aussi simple qu'il n'y parait.
Le problème ne se pose pas en terme de grossissement et de focale, mais en terme de dioptries et de nombreuses références en optique physiologique.
Plus tu augmenteras la puissance en dioptries, plus ton grossissement sera important. Mais plus ton champ de vision sera étroit (effet télescope), plus ta profondeur de champ sera réduite et plus ta distance de netteté sera faible.
Habituellement pour un emmétrope (quelqu'un qui n'a pas de défaut de loin) une puissance de +1 à +3 (selon l'âge) est convenable pour donner une vision très nette à 30cm sans trop solliciter la convergence. Parce que plus tu vas te rapprocher pour pouvoir voir net, plus il te faudra loucher.
Après, si tu veux absolument avoir une vision extrêmement précise, tu peux monter jusqu'à +4,50. Mais des problèmes de profondeur de champ vont apparaître parce que la zone de netteté sera vraiment étroite et aussi la nécessité de te rapprocher (moins de 20 cm pour pouvoir être net avec + 4,50) va solliciter énormément ta convergence. Or, la convergence est mauvaise chez 30% de la population. Apparaitront aussi des déformations géométriques en tonneau liées à la puissance du verre.
Pour les lunettes toutes faites qu'on trouve un peu partout, le problème n'est pas celui de leur qualité. Fabriquer un verre de +3 dioptries est une technologie aboutie depuis des lustres et ce genre de verre coûte moins de 1$ sur le marché asiatique. Le problème vient du centrage qui, bien entendu, est basé sur une valeur standard d'environ 60 mm pour l'écart interpupillaire. Si ton écart est différent, vont alors se rajouter aux problèmes de profondeur de champ et de convergence, des problèmes de déviations prismatiques qui vont sévèrement impacter le confort.
Dernier problème, les lunettes toutes montées ont bien sûr le même verre de chaque côté. Or, il est rare que le réglage optimum de puissance soit identique de chaque côté. Par exemple, ces lunettes ne corrigent jamais l'astigmatisme ou alors ton oeil droit peut avoir besoin d'un verre de +1 quand ton oeil gauche nécessite +2. Pour des efforts de lecture standard, passe encore mais si tu veux de la précision, tu rajoutes une quatrième raison à cet inconfort.
Enfin, on peut être amené à utiliser des verres à puissances variables (verres de proximité) qui vont permettre de voir bien à 50 cm comme à 20 cm mais ces verres induisent des aberrations géométriques qui peuvent être un 5ème facteur d'inconfort.
Tout ça pour dire quoi? Le problème est souvent bien plus technique qu'il n'y parait, surtout quand des problèmes d'inconfort se posent. Et là, je ne t'ai fait qu'un survol très simpliste de la question. Ophtalmo, c'est 11 ans post bac et opticien 4 ans.
Et en l'état, la seule vraie réponse à ta question, si tu as essayé sans succès les solutions basiques, est qu'il te faut consulter un ophtalmologiste, à même de régler les problèmes d'optique physiologique, puis un vrai opticien (les vendeurs des grandes chaines d'optique sont le plus souvent totalement incompétents) qui saura monter les verres qu'il te faut. Les 2 professions sont totalement complémentaires de ce point de vue et tu auras besoin des 2.
On peut faire des miracles aujourd'hui pour le confort visuel de près mais les solutions demandent souvent des compétences techniques très spécialisées.
Serge, ophtalmo de service.

PS1: oublie les lunettes télescopes. Elles sont très inconfortables du fait de leur forte puissance, leur profondeur de champ très faible, leur champ très étroit et leur distance de mise au point figée et très courte. Bref, à part des taches très spécifiques comme l'horlogerie, elles sont inutilisables pour le travail du bois. Pour finir, le prix de ces lunettes est astronomique quand tu veux de la qualité.
PS2: tu as aussi la possibilité d'utiliser des loupes d'atelier à grand champ éclairantes, mais ça me parait une solution bien lourde et le confort reste assez mauvais.

Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

Quelques reflexions:

  • La toxicité de la poussière de bois est liée à des expositions prolongées. La toxicité principale n'est pas l'atteinte des poumons (fibrose pulmonaire) mais bien plus les cancers des cavités sinusiennes (cancer de l'ethmoïde des ébénistes, un grand classique).
  • Cette toxicité ne s'exprime que lors d'expositions prolongées et répétées. Un peu comme si on comparait un fumeur qui fume une cigarette par jour à un autre qui fume 2 paquets. Bref, en tant qu'amateur du week-end, il faut quand même relativiser un peu.
  • La toxicité n'est pas liée aux copeaux (dégauchisseuse) mais plutôt aux particules fines (scie ou ponceuse).
  • Un aspirateur, qu'il soit de classe M, L ou H filtre peut-être plus ou moins bien mais dans tous les cas, ne filtre que ce qu'il aspire. S'il est branché sur une ponceuse ou une scie circulaire, il laisse passer dans l'atmosphère un paquet de particules qu'il n'aspire pas et, si je n'ai jamais rien trouvé sur le sujet, je suis prêt à parier très cher que ce qu'il n'aspire pas est infiniment supérieur au delta de ce qu'il laisse passer s'il est L plutôt que M.

Tout ça pour dire quoi:

  • il est plus important d'avoir une chaîne d'aspiration efficace qu'une mauvaise chaîne d'aspiration, même si elle est classée HHHH. A ce titre, le système Festool est remarquablement efficace. Mais une ponceuse dont le système de récupération des poussières a été bâclé, même si elle est branchée au meilleur aspirateur du monde, va rejeter un paquet de cochonneries dans l'air de la pièce.
  • Porter son masque est certainement bien plus efficace pour la sécurité que d'avoir un M plutôt qu'un L.
  • Ventiler son atelier est aussi nettement plus intéressant.
  • Travailler à l'extérieur s'il fait beau.
  • M ou L, un aspirateur placé à l'extérieur de la pièce sera toujours plus efficace qu'un HHHHHH puisque ce qu'il ne filtre pas sera rejeté à l'extérieur
  • Même si on utilise un masque, il reste des particules en suspension qui n'ont pas été aspirées/filtrées. Et quand on retire le masque, on les respire. Il est peut-être plus utile d'avoir un filtre (en plus du masque) dans l'atelier (Record Power, Jet...) qui sera payé par la différence de prix entre un L ou un M.
  • Ne pas être trop parano, surtout en usage amateur, à partir du moment où on respecte tout ça.
Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

Réponse à la question subsidiaire:
Oui, absolument.
Sur les dominos festool, il n'y a pas le moindre jeu vertical. A tel point que quand tu as fait un montage à blanc pour tester, les dominos sont parfois compliqués à retirer.
L'expiration du brevet sur les dominos serait en théorie pour mars 2024. L'ouverture à la concurrence devrait donc se traduire par l'arrivée de machines moins chères.

Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

Bonjour,
Avant de travailler le bois en amateur, je suis d'abord ophtalmo.
Pour ce qui est du bois, je n'en ai jamais vu se planter dans l'oeil (je parle de particule, pas d'un gros copeau). Contrairement aux particules métalliques des meuleuses d'angle, la vitesse initiale des particules de bois n'est pas assez grande et le projectile n'est pas assez dense pour se planter. La particule de bois se coince simplement entre la paupière supérieure et la surface de l'oeil.
Bref, c'est rarement un gros problème. Plusieurs choses à savoir:

  • Rincer, rincer, rincer parce qu'on n'en prend pas une mais souvent plusieurs et que beaucoup flottent dans le film lacrymal et risquent de se coincer aussi sous la paupière.
  • La bonne nouvelle, c'est qu'elle est donc simplement coincée entre la paupière supérieure et l'oeil. Elle ne s'en ira pas en se frottant l'oeil, ni en rinçant. Parce qu'il faudrait décoller la paupière supérieure de la surface du globe pour que le rinçage marche et que de toute façon, la particule est en général engluée dans une petite réaction muqueuse et un peu collée à la paupière.
  • Ceci dit, si on n'a pas d'ophtalmo sous la main, on peut se l'enlever soi même assez facilement, à l'aveugle si j'ose dire, dans l'immense majorité des cas. Il suffit de retourner la paupière supérieure et de balayer sa surface interne avec la pulpe du doigt (propre...). Retourner sa paupière supérieure n'est pas très compliqué. Et la surface interne de la paupière est insensible donc le contact du doigt qui passe n'est pas douloureux. Bref, ça marche presque à tous les coups.
  • utiliser un collyre antiseptique, type Vitabact, pendant quelques jours par la suite parce que les débris végétaux ne sont pas propres et, avant d'avoir été enlevés, ont pu contaminer la surface de l'oeil.
  • bien sûr, si on n'y arrive pas et que la sensation de gène n'a pas disparu au bout de quelques heures, c'est que la particule est toujours présente et il faut la faire enlever.

Par contre, si c'est une particule métallique, le discours est complètement différent. Un copeau métallique est presque toujours planté et le passage chez l'ophtalmo est obligatoire parce qu'elle ne s'en ira pas spontanément et qu'il est quasi impossible de l'enlever sans microscope.

Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

+1 xyloweb
Le guillaume de Rali est le G03 Evolution. Je ne connais pas non plus le G30. J'ai le G03 depuis plusieurs années et il est parfait pour mon usage. Il fait le travail qu'on demande à un guillaume, comme tous les guillaume, et avec la même précision.
Avec cet avantage qu'il est justement à l'opposé de tous les autres. Réglage simplissime, pas d'affutage, pas besoin de passer un temps fou à le régler, l'affuter...etc...
S'il a un défaut, pour l'utiliser au quotidien de mes week-ends, c'est celui de tous les Rali. Le réglage d'avancée de la lame est trop sensible et pas assez démultiplié et le levier n'est pas assez à l'abri d'un déréglage intempestif si la main est mal placée sur le rabot. Mais bon, une fois qu'on s'est fait avoir, on fait attention.
Quand au sempiternel argument du jetable, même sur le site de Rali, il est spécifié qu'on peut les réaffuter.
rali.fr/accessoires.html

Toutes les lames des rabots sont réversibles et échangeables en quelques secondes, elles sont également réaffutables au besoin.

  • les lames carbure durent la vie des rats
  • elles sont recyclées quand on les apporte à la déchèterie
  • sérieusement, le volume de métal que ça représente...
  • et pour les acier au chrome, si on est joueur, on peut effectivement les affuter sur une meule à eau si on a le support qui convient.
Mis à jour
par SimonHortail il y a 11 mois
ukinoki

Les Stier vendus par Contorion sont probablement fabriqués par Tanos aussi et sont nettement moins chers.
On peut choisir la couleur à condition que ce soit du noir.
contorion.fr/p...dition-90000213

ukinoki
( Modifié )

Le premier problème est le variateur de vitesse. Très rarement expliqué dans les docs techniques
Il y a des variateurs de vitesse sur des tours incorporants des moteurs à courant continu. ça marche mais tu as une perte de couple à basse vitesse qui est parfois considérable. Tu peux arrêter le moteur à la main. C'est terrible quand tu veux dégrossir de grosses pièces. D'autre part, le moteur étant à courant continu, les charbons s'usent bien plus vite. C'est ce qu'on trouve en bas de gamme.
Les autres sont à variateur de fréquence et utilisent des moteurs triphasés 220V.Il n'y a pas de perte de couple à bas régime et tu peux vraiment travailler à basse vitesse, comme le magma175FU, le holzprofi 1420VF ou le Turnline Vario MDT03. Ils sont faciles à reconnaître parce qu'un boîtier convertisseur électronique les accompagne forcément, pour transformer le 220 mono en tri.
Les autres critères: le poids, la précision d'usinage, la puissance...etc... Et aussi, mais bien plus difficile à apprécier, la qualité des roulements, des aciers utilisés....
Il y a des marques qui conçoivent leurs propres tours et ne se contentent pas de rebadger du chinois. Magma, RecordPower...etc... Mais il y aussi du chinois de bonne qualité.
Bref, le choix n'est pas simple.
La chance, c'est que les vendeurs sont des passionnés et savent te conseiller utilement: la maison du tournage, Bordet, Auvergne tournage tradition, autour de mon arbre...etc...
Sinon, tu peux aussi fouiller sur le marché de l'occasion et trouver de petites perles dans ce style, pour bien moins cher - ici 700 euros
leboncoin.fr/o.../2342374988.htm

Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

Perso, je suis très content de ma GMF 1600 qui marche parfaitement sous table. Il faut la régler en montant parce qu'elle a tendance à descendre par à coups et manque alors de précision quand on la bloque. Mais une fois qu'on a compris le truc, ça va parfaitement. Elle peut tomber effectivement (mais ça reste rare) quand on la déclipse mais là aussi, une fois qu'on a compris, on ne se fait plus avoir et c'est un détail. Les dispositifs de centrage, les bagues de copie, la mécanique de plongée ou le guide parallèle sont très précis et très bien fabriqués, bien plus que la Triton qui est très grossière de ce point de vue.
Enfin, pour un budget moindre, tu as l'AEG MF1400, que j'ai pas mal utilisée avant d'acquérir la Bosch, trop méconnue et qui fonctionne sur le même principe que la Bosch. Un peu moins bien que la Bosch de partout mais très bien quand même.
outils-profess...G-MF1400KE.html

Mis à jour
ukinoki
( Modifié )

Bonjour,

Cet incident m'est arrivé 2 fois. A chaque fois pour la même raison.
De fines chutes de bois s'accumulent dans le récepteur inférieur et bloquent la montée descente de la lame. On force un peu et la bague plastique de réglage du positionnement de la vis sans fin verticale (plastique, sur un engin de ce prix, mais peut-être est-ce volontaire, pour jouer le rôle de fusible pour les bourrins qui comme moi seraient amenés à forcer comme des tordus parce que ça coince....), la bague plastique donc, casse.
La vis sans fin prend un important jeu vertical et la roue dentée en silicone de cette vis sans fin s'engrène mal ou trop bien dans son homologue horizontale reliée au volant de montée descente.
A chaque fois, j'ai pu réparer en récupérant les 2 morceaux de cette bague et en les remettant en place avec de la colle cyanoacrylate pour sceller les 2 morceaux entre eux, autour de la goupille qui leur sert d'axe. La deuxième fois, j'ai rajouté un collier Rilsan pour améliorer la résistance de l'ensemble.
Pour éviter le problème, ne jamais forcer. Si ça force quand on veut faire monter ou descendre la lame, c'est qu'il y a des morceaux de bois accumulés dans le collecteur inférieur qui sont trop gros pour être évacués par l'orifice d'aspiration et bloquent le mécanisme.
Dans ce cas,

  • démonter la lame pour avoir plus de place pour travailler,
  • retourner la scie,
  • dévisser les 2 vis qui ferment la grille inférieure,
  • ouvrir la grille inférieure,
  • dévisser la seule vis qui maintient la moitié inférieure plastique du collecteur,
  • retirer le demi-collecteur,
  • retirer tous les morceaux de bois qui gênent et aspirer partout
  • remonter le tout.

Pour remplacer la bague, la commander sur le site de Bosch
boschtoolservi...0-xc-3601M30403 -> page 2
La bague est la pièce n°103 sur la capture d'écran (1,40 €, ça va)
Ceci dit, il est infiniment plus facile de réparer la bague en recollant les deux moitiés si on les a retrouvées que de la remplacer. Le remplacement de la bague est long. Accès par le dessous et il faut démonter pas mal de choses, notamment le moteur ainsi que des goupilles et des circlips dont on connait la propension à traverser la pièce à la vitesse de la lumière pour ne plus jamais être revus. Bref, ce n'est pas évident si on n'est pas un peu versé dans ce genre de chose.

Voilà, j'espère que je vous aurai été utile

Serge

Mis à jour
par Papa Ours il y a 1 an
ukinoki

Bonjour,
Tu as des 3 axes sur Aliexpress qui marchent vraiment bien pour moins de 60 euros. Ils sont fiables et complets, fournis avec tous les accessoires. Bien sûr, ce n'est pas la qualité de fabrication des grandes marques occidentales mais c'est correct et ça fait le travail en usage amateur.
Pour le pied, il s'agit de la même monture que les appareils photos, donc si tu as un vieux pied qui traine dans un coin, pas besoin d'en acheter.

ukinoki
( Modifié )

Bonjour,

Tu peux limer ton porte-outils ou t'en acheter un autre sur le bon coin. On en trouve des parfaits, de fabrication artisanale pour peu de frais
leboncoin.fr/b.../1912914249.htm

Pour le creusage, même réponse que mes prédécesseurs. Je rajouterais juste une pince de sel.

  1. D'une manière générale, plus tu veux creuser profond plus ta gouge doit être longue et rigide. Parce qu'à un moment donné, tu ne peux plus rapprocher le porte outils.
    ici, un exemple caricatural mais efficace avec une gouge traditionnelle
    facebook.com/C...88375995466797/
  2. Les outils à plaquette carbure, même si les puristes ne les aiment pas, sont vraiment efficaces, mais là aussi à condition d'être rigides, longs et d'être équipés de plaquettes de qualité, ce qui n'est pas le cas de ceux qu'on trouve en général dans le commerce qui sont bien trop courts et manquent de rigidité. Les plaquettes de bas de gamme arrachent bien plus qu'elles ne coupent.
    Mais une bonne gouge à plaquette, bien longue et bien rigide fait un creusage de meilleure qualité qu'une gouge à anneau, aussi bien affutée soit-elle.
Mis à jour