14 réponses
chênedinspiration

Je dirais qu'il ne faut pas voir le guide d'affûtage comme l'outil indispensable pour l'affûtage mais un outil qui permet de remettre en état un ciseau abîmé ou avec un affûtage qui laisse à désirer.

On reprend le ciseau au guide et après affûtage à la volée pour gagner du temps et si l'affûtage part de travers tu reprends avec le guide.

Quand on débute le guide est tout de même rassurant et un guide de qualité permet de bien garder l'équerrage.

En résumé, indispensable : non ; utile pour remise en état mais fastidieux pour un affûtage courant ; de qualité : mieux pour éviter de se tirer les cheveux pour l'angle et l'équerrage;

😁

chênedinspiration
( Modifié )

pour boucher les fissures, je te conseille le liant blanchon mélangé à la farine ponçage. C'est un excellent produit.

Pour fixer le plateau je ne vois pas l'intérêt des inserts dans du massif ici. Une vis à bois c'est bien suffisant. Par contre prévoit du jeu pour que le bois puisse travailler sans arracher tes vis.

Mis à jour
chênedinspiration

Le plus pratique serait la toupie. A défaut tu traces la coupe et tu commences à la scie sauteuse et tu finis à la wastringue et/ou ponceuse. Après je ne vois trop comment faire autrement

par bensz il y a 3 ans
chênedinspiration
( Modifié )

Tu peux en fabriquer une plus grande en utilisant un compas. Plus les cercles seront grands plus tu auras de précision. Le principe est de faire une équerre à chapeau pour prendre appui sur le bord et l'autre côté sera contre ta règle. je ne sais pas si j'ai été clair. :/

Mis à jour
chênedinspiration
( Modifié )

J'ai eu le même problème, j'ai fixé des tasseaux au mur et défoncé l'emplacement dans ma planche et il n'y a plus qu'à faire glisser

Mis à jour
chênedinspiration

Comme zeloko. Sinon tu recoupes et tu refais le panneau en protégeant ☺

par Alexp67 il y a 3 ans
chênedinspiration
( Modifié )

Pour la réalisation d'une incrustation d'arbre dans un bureau pour garder les fibres relevées et la teinte blanche. j'avais utilisé du Scotch de peintre. J'avais donc appliqué la finition en 2 temps. Par contre ça m'avait pris pas mal de temps pour bien le poser

Mis à jour
chênedinspiration
( Modifié )

Salut,

voici ce que dit la loi : "Le design est protégé par le droit spécifique des dessins et modèles mais également, sous réserve d’être original, par le droit d’auteur.

Protéger son design : dépôt auprès de l’INPI des dessins ou modèles.

Les dessins et modèles sont clairement définis dans l’Union Européenne, comme : "l’apparence d’un produit ou d’une partie d’un produit que lui confèrent, en particulier, les caractéristiques des lignes, des contours, des couleurs, de la forme, de la texture et/ou des matériaux du produit lui-même et/ou de son ornementation". Article 3 du Règlement sur les dessins ou modèles communautaire.

L’article L. 511-1 du Code de la propriété intellectuelle définit également les dessins et modèles comme :
"Peut être protégée à titre de dessin ou modèle l’apparence d’un produit, ou d’une partie de produit, caractérisée en particulier par ses lignes, ses contours, ses couleurs, sa forme, sa texture ou ses matériaux. Ces caractéristiques peuvent être celles du produit lui-même ou de son ornementation.

Est regardé comme un produit tout objet industriel ou artisanal, notamment les pièces conçues pour être assemblées en un produit complexe, les emballages, les présentations, les symboles graphiques et les caractères typographiques, à l’exclusion toutefois des programmes d’ordinateur".

Seul peut être protégé le dessin ou modèle qui est nouveau et présente un caractère propre (Art. L.511-2 du CPI).

En effet, d’une part, le dessin ou modèle doit être nouveau, au sens des dispositions de l’article L.511-3 du CPI :
"Un dessin ou modèle est regardé comme nouveau si, à la date de dépôt de la demande d’enregistrement ou à la date de la priorité revendiquée, aucun dessin ou modèle identique n’a été divulgué. Des dessins ou modèles sont considérés comme identiques lorsque leurs caractéristiques ne diffèrent que par des détails insignifiants".

Et d’autre part, le dessin ou modèle doit présenter un caractère propre. Comme le prévoit l’article L.511-4 du CPI :
"Un dessin ou modèle a un caractère propre lorsque l’impression visuelle d’ensemble qu’il suscite chez l’observateur averti diffère de celle produite par tout dessin ou modèle divulgué avant la date de dépôt de la demande d’enregistrement ou avant la date de priorité revendiquée.

Pour l’appréciation du caractère propre, il est tenu compte de la liberté laissée au créateur dans la réalisation du dessin ou modèle".

La durée de la protection est de 5 ans à compter de la date de dépôt, et peut être prorogée de 20 ans, puis de 25 ans, soit 50 ans de durée de protection.

Ce dépôt confère au titulaire une date certaine de création et une présomption de propriété sur le dessin ou modèle."

Je trouve toujours que c'est compliqué. Concernant les étagères murales que j'ai faites récemment, je ne savais pas que c'était issu du travail de ce designer (ayant vu beaucoup de projets similaires dans l'émission : la maison France 5), mais je me suis effectivement inspiré d'images trouvées sur piterest. Maintenant je me dis que le design vient plutôt des formes que filip jansens a donné à ses réalisations, car dans l'absolu ce ne sont que des caissons aux dimensions diverses que chaque vendeur de meubles utilise, c'est plutôt l'agencement qui est singulière. Ici, l'agencement m'est personnel et ne reproduit pas une forme proposée par filip jansens. De plus les couleurs ne correspondent pas. Par ailleurs, la réalisation était pour mon usage personnel. Après est-ce que je tombe sur le coup d'une juridiction, je ne sais pas. Les méandres de la loi sont parfois difficiles à comprendre.

Après, il me semble assez improbable qu'un designer attaque un particulier qui utiliserait son oeuvre à titre personnel. Le coût, le temps de la procédure pour activité non commerciale ne me paraît pas pertinent.
Pour un professionnel ce serait assez différent.

Mis à jour
chênedinspiration

La mèche forstner ou à façonner permet d'effectuer des perçages Larges. Dans les forêts classiques on perce jusque 10mm en général mais la mèche à façonner permet de percer plus largd. Par exemple 35 mm pour le perçage des boitiers de charnières. En complétant avec des mèches à bouchonner on peut aussi cacher un assemblage par vis en realisant des bouchons.
Les forêts classiques et ces mèches ne s'opposent donc pas mais se complètent.

par tedey il y a 3 ans
chênedinspiration

j'avais vu les dominofix mais je n'ai pas encore testé.
Si quelqu'un a déjà essayé je suis preneur d'infos.
J'avais opté pour des exentrique rastex classiques, mais pareil il faut être précis

par jwosip il y a 3 ans
chênedinspiration
Meilleure réponse

Je le ferais soit au rabot, soit en fabricant un "chariot" (qui coulisserait soit sur le guide parallèle soit dans les rainures de la table) te permettant de mettre ta planche à la verticale.
Je ferais un plan ce soir si tu veux ou je retrouverai peut-être une vidéo montrant l'idée.

chênedinspiration
( Modifié )

Je dirais oui, c'est une bonne idée.
Le pour :

  • Cela peut permettre de rencontrer des passionnés près de chez soit.
  • Cela permet d'avoir une relative confiance dans le vendeur.

Le contre serait :

  • de voir des personnes s'inscrire simplement sur le site pour vendre leur outil alors que l'idée est plutôt de partager sur la passion du bois.
Mis à jour
par Slick il y a 3 ans
chênedinspiration
( Modifié )

Justement je me posais la même question que toi. Je suis en train de regarder les indicateurs de position du type siko. Je suis donc ta question avec intérêt

Mis à jour
par BinouzZze il y a 3 ans
chênedinspiration

La largeur n'a pas besoin d'être identique. Je dirais que c'est surtout esthétique. Mais elle doit être limitée afin d'éviter sa déformation.