111 réponses
dependancesbois

Bonjour !
Et ben plein d'interrogation ?
Pour la solidité c'est surtout comment tu vas utiliser le bois qui fera la différence.
Faire attention au sens du fil du bois.
Quand tu places une planche imagine quels efforts vont se faire dessus et comment le bois va réagir pour placer le fil du bois dans le bon sens.
Très instructif (je ne l'ai pas assez fait et j'ai compris après !!!! )
Pour les essences c'est selon ce que tu trouves et selon tes assemblages.
Les tenons en queues de renard se feront assez facilement dans tous bois, les queues d'aronde demandent un bois qui ne soit pas trop tendre, mais du coup souvent plus lourd !
Pour le style c'est plus personnel.
Le mieux serait que tu décides d'abord du style et des assemblages que tu veux et après tu trouveras les bois. Ou l'inverse! Trouve le bois et tu sauras ce que tu peux faire avec.

dependancesbois
( Modifié )

Bonjour,
Personnellement j'en ai 3 que j'utilise tous les jours (les 3)
2 simples ceux ci : dictum.com/fr/...e-100-mm-705756
et celui là : dictum.com/fr/...-veritas-705760 que je trouve vraiment top ! c'est celui là qui me sert sert quand je dois serrer des pièces très fines à raboter il a une force de serrage impressionnante et une grande allonge qui complète bien les deux autres.
Petite astuce : rajouter des morceaux de tapis anti glisse dans certains cas sous la pièce à serrer.
(par contre c'est vrai qu'il me manque encore un serre joint !!! 😂)

Mis à jour
par Yabricks il y a 18 jours
dependancesbois

Bonjour,
Le peuplier est très bien.
J'ai testé ici

En prenant 2 panneaux en peuplier et 1 en exotique extérieur le tout en 18mm.
J'ai pris l'okoume pour les assises et la table (table de soins ou des personnes vont s'allonger) plus résistant et le peuplier pour tout le reste.

En plus il est plus beau !

dependancesbois

Bonjour,
Alors la liste peut être longue.
Acacia
Chêne ou châtaignier mais attention aux tanins.
Douglas bon rapport qualité prix.
Mélèze si mélèze de montagne.
Certains résineux mais tendre (craignent les coups, marquent facilement a éviter pour la terrasse) comme cèdres, cyprès thuya.

Après il y a les exotiques mais là je connais pas.

A part les 3 premiers, pour les autres il faut éviter le contact avec le sol et les stagnations d'eau.

dependancesbois

Oui ce type de scie est super efficace pour refendre même de faible largeur !
Par contre je ne comprends pas vraiment ce que tu as voulu dire :
J'ai vu quelqu'un réaliser des découpes horizontales à partir de segments de bois calés dans un cadre en multi-plis de bouleau de chantier, sur les champs duquel la lame d'une scie sur cadre venait déligner des tranches.

dependancesbois

Ha j'avais dans l'idée de lancer une petite question dans le style, tu m'as devancé!
Des histoires, j'en ai un paquet entre mes différents métiers mais deux petites sur la sécu en chantier de cordiste :
A Aix en provence, une petite réparation de maçonnerie dans une ruelle, sous une gouttière. C'est le collègue qui s'en charge en bossant depuis l'échelle. Rubalise pour la zone de travaux et moi en bas près de l'échelle pour sécuriser.
Une nana se pointe et se dirige tout droit pour passer sous l'échelle en passant sous la rubalise (on avait laissé un endroit pour les piétons), elle s'approche et je lui dis "mais passez pas sous l'échelle !!!!" réponse : "vous inquiétez pas je ne suis pas superstitieuse !"
Je suis resté bouche bée, elle est passée ! conclusion ne pas sous estimer l'inconscience des gens en matière de sécu ! sur chantier signalé, c'est impressionnant le nombre de personnes qui franchissent les barrières et qui n'imaginent même pas le danger en l'ayant sous le nez!

Toujours au niveau sécu avant de descendre sur une façade sur cordes j'ai en général les mêmes gestes de contrôle et à une période où je me disais que c'était pas bon, que ça allait devenir une habitude plus qu'une conscience j'ai changé : ben à la mise en place dans le vide quand je descendait sur les bras, je me suis dis que mon descendeur (ce qui me relie a la corde) mettait du temps à me retenir et j'ai vu que je l'avais pas mis !!!!
L’adrénaline vous donne un sacré boost pour remonter à la force des bras!
Depuis j'ai gardé la sensation et j'ai repris mon rituel. conclusion il y a des habitudes qu'il faut garder en matière de sécurité !!!

(allez une 'tite photo sur corde)

dependancesbois

Question intéressante !!!! et c'est intéressant de lire les réponses !

Ma première façon de faire à été d'être trop c.., et de dire oui ! et le problème du service rendu à quelqu'un qui n'est même pas gêné de demander c'est que tant que tu dis pas non il va continuer.

j'ai beaucoup appris à mes dépends sur un chantier fait pour une connaissance qui en rajoutait toujours un peu plus et à la fin j'ai fini par en être de ma poche, abimer mon camion, être à deux doigts (un seul en fait) de mettre sur la g...le du pourri de menuisier (les fenêtres!) parce que je lui ai rendu service aussi et il me la faite à l'envers! A la fin de ce chantier qui m'a pris du temps et qui m'a empêcher de m'entrainer pour un trail nocturne, quand je l'ai couru, je me suis vautré et arraché le quadriceps ! 4 mois d’arrêt sans que le rsi ne me verse quoi que ce soit.
Ça m'a permis de bien réfléchir !!!! (et de découvrir l'adb!).
Quand il a su que je me rétablissait il m'a appelé pour savoir si je pouvais passer pour quelques finitions !!!!!! 🤬🤮👊

Maintenant, je n'ai plus aucunes règles tout dépend du ressenti ou de l'instinct (quand on y fait confiance on se trompe rarement!). Si les choses sont demandées sans détour on parle sans détour, et si c'est manœuvré ou déguisé je mets les pieds dans le plat. Un pote m'a demandé de l'aide pour un parquet (de façon déguisé!) quand je suis arrivé il m'a dit "par quoi on commence" je lui ai répondu "je sais pas, je suis venu t'aider! c'est toi qui me dis".
Le lendemain il m'a rappelé pour les plinthes et je lui ai dit "soi tu me demandes de l'aide, soit tu me demande de faire et on discute" et quand il m'a demandé si je voulais être payé (en pensant que j'allais dire non!) je lui ai répondu que c'était comme il le sentait (du coup il m'a payé!). Depuis l'attitude a changé et c'est plus franc.

Un collègue m'a payé pour des travaux chez lui et je lui ai dit que je ferai plus de jours selon ses besoins car je ne voulais pas le laisser seul sur certains postes et en même temps je mange chez lui et je repars de temps en temps avec des légumes.
Pour un autre pote je bosse toujours pour rien car je sais qu'il sera la pour moi et ça me fait plaisir de le faire.
Mes parents ont déjà insisté pour me payer pour des travaux et même si j'aime pas ben je dis oui car pour eux c'est une façon de m'aider.
Il y a des cas ou j'ai pas du tout envie de le faire donc y a pas moyen.

Des cas il y en a tellement de différents que d'établir une règle me parait impossible et au niveau pro c'est un peu pareil en ce qui me concerne (je prône le cas par cas!).

Pour la notion de se faire avoir,c'est propre à chacun.
Mon grand père aidait beaucoup de monde même des pourris qui abusaient. Et quand on lui demandait pourquoi il aidait untel qui lui rendrait jamais il répondait qu'il lui avait demandé et que ça le dérangeait pas ! "si ça me dérange pas, je me suis pas fait avoir!"
Ils ont fini dans le même ehpad : mon grand père toujours vaillant à faire le pitre et boire son calva à 100 ans et l'autre 20 ans de moins en fauteuil à manger sa soupe avec de l'aide!

Je rejoins Oak : la franchise !

C'est un peu long mais ta question est assez importante je trouve!

dependancesbois

Salut Oak
Le nom d'entreprise est vraiment un sacré choix.
D'avis perso, évites tout ce qui peut trop te cloisonner. Si tu indiques un lieu (la vallée de...) Tu t'empêches de déménager ou de bosser un peu loin. Si tu mets menuiserie tu risques de passer à côté de clients qui pourrait te demander des réalisations allant plus sur la charpente (style carport par ex).
Il y a déjà eu des discussions sur les titres de métiers (style pour vous c'est quoi menuisier ou ébéniste...) et on voit qu'on ne sait plus trop. Donc quitte à ce que ce soit vague autant jouer la dessus sans trop de précision qui t'ecarterai de certaines commandes.
Après il faut le mot "bois" ça c'est sûr c'est ça ton métier ! (Perso je me vends comme artisan du bois).
Le choix de ton nom d'entreprise va aussi avoir un impact sur ton style de clientèle. Si tu prends un nom qui te plaît à toi, qui te correspond ça t'amènera une clientèle qui te correspond. Un nom qui attire la clientèle c'est bien encore faut il savoir quelle clientèle tu veux et surtout celle que tu ne veux pas. Et ça peut aussi avoir un impact sur ton propre choix de clientèle : j'ai dis non a un client car d'une part le feeling n'était pas passé et qu'en plus quand je me suis déplacé il m'a accueilli en me disant " c'est vous euh bois quelque-chose"?.
Dernier conseil, évites de demander à tes potes ça marche pas sinon je serais : "kessequon bois" ou "bois bandé"... 😫😫😫😂

dependancesbois

Bonjour,
Je ne connais pas l'âme de bois mais sur Nantes tu peux te renseigner ici :

par GueulesDeBois il y a 1 mois
dependancesbois

Bonjour,
Tu peux chercher du côté des verrins pour coffre, ou aussi des ressorts à gaz.

dependancesbois
( Modifié )

Bonsoir,
tu vas te retrouver avec des grosses sections de bois sans poteaux au milieu.
Il faut vraiment que tu ais une estimation du poids que tu vas y mettre.

L'idéal c'est d'avoir un estimatif au m² ensuite tu dois faire des calculs :

(la masse portée au m² + les masses de structure au m²) X l'entraxe entre deux solives (sur ton dessin c'est 2.2m c'est énorme) + le poids d'un mètre de solive.

Tu multiplies le tout par la portée (5m) et ça te donnes un nombre que tu vas chercher dans des abaques ici par ex.
valleeducousin...ges_section.pdf

ensuite tu compares et tu ajuste tes calculs (en fonction également des sections disponibles chez ton fournisseur)

Ex pour que tu vois, chez un client j'ai du en faire une justement sans poteaux au milieu et avec une charge admissible de 120kg/m²

j'ai un entraxe de 50cm entre deux solives (la mezzanine ne fait qu'un mètre de large)
Je savais qu'il me faudrait de grosse section et je suis parti sur 10kg/m pour mes solives. un OSB de 22mm (7kg/m²/cm d'épaisseur donc 7x2.2=15.4kg/m² et j'ai une portée de 5,5m.
((120+15.4)x0.5)+10=77.7
77.7x5.5=427kg

J'ai regardé dans l'abaque et j'ai appelé mon fournisseur pour savoir ce qu'il avait et j'ai mis du 80x240 mm en section ça fait des sacré morceaux!

Voilà si ça peut d'aiguiller dans ta réflexion.

fixation au plafond je serais pas serein !

Mis à jour
dependancesbois
( Modifié )

Bonjour,
Je pense que effectivement il ne faut pas que tu t'occupes du mur !
Ce n'est pas ton boulot ni ta décennale.
Si tu y touches tu prends la responsabilité du mur.
Es tu obligé de faire traverser tes pannes ?
Dans mon ancienne boîte, on a déjà fixé les pannes sur des arba fixé dans le mur comme des muralieres. Le débord de faisait par les échelles de rives.
Si je retrouve les photos je les mettrai.
Par contre 50 cm de débord en pignon ça fait beaucoup non ?
Y a t'il un archi ou un maître d'œuvre ?

Mis à jour
dependancesbois
Meilleure réponse

Super tous ces avis !
Donc la liesse générale penche pour l'Ulmia avec des arguments tout a fait pertinents : affûtage plus facile , changement éventuelle de lame, pas d'import, qualité du produit, taille du plateau .
J'allais craquer et Erebor vient avec des contre arguments intéressant : y a t'il des lames de rechanges ? Le look (c'est vrai que j'ai une préférence pour l'américaine car l'Ulmia me fait penser au caca de gsb que j'avais !) et la table effectivement ça peut s'arranger.
Bon du coup glaude et Fof s'en mêle d'expérience du coup je tranche pour l'Ulmia ! Le côté import aussi qui m'embête.
Merci à vous.
racmterrof si tu peux préciser pour les moulures ?

par Boulou il y a 2 mois
dependancesbois

Bonjour,
Alors généralement oui mais...
45° ou de façon à ce que la "jambe" forme un triangle isocèle avec les 2 pièces qu'elle réuni (la jambe étant la base du triangle)
Absolument tout est expliqué par notre Prof (avec un grand P) Sylvain ici :

Il y a également une histoire de fonction de la jambe si celle ci a un rôle unique d'equerrage (du coup 45°) ou s'il y a aussi un rôle de soutien (alors ça irait vers 53°)
Tu as des explications ici :
charpente-tota...contrefiche.php

Bonne lecture.

dependancesbois

Bonjour,

En plus de ce que dis DewhitYoussef
tu as aussi le mélèze, et bien sur chêne et châtaignier !

Ensuite d'autres essences de résineux résistants à l'extérieur mais plus tendre donc sujet aux marques comme le cyprès, le cèdre, le séquoia, le thuya.

Pas besoin de traitement car ce sont des essences résistantes.
Après c'est esthétique, si tu veux éviter le grisaillement (grisement je sais jamais), une huile teintée fait très bien l'affaire.